Ces deux grands-mères ont été demoiselles d'honneur au mariage de leur petite fille

11Kpartages

L’arrivée de la Covid-19 a bouleversé nos vies, et notamment l’organisation de nombreux événements tels que les mariages. Si beaucoup de couples ont choisi de reporter la date de leur union d’une année, d’autres ont fait le choix de la décaler de seulement quelques mois et de réduire la liste des invités afin de limiter les risques.

À voir aussi

C’est le cas de Megan Kennedy et son fiancé Thomas Cahoon, un couple britannique. Au départ, ils devaient se marier en mars 2020 et se sont finalement engagés l’un envers l’autre on octobre dernier. Des 200 personnes initialement prévues le jour J, seules 15 ont finalement pu assister au mariage afin de pouvoir respecter les gestes barrières, le port du masque et la distanciation au mieux. Mais une telle baisse du nombre d’invités n’est pas sans conséquence. Et pour cause, les demoiselles d’honneur qui devaient assister à la cérémonie n’ont en fait pas pu s’y rendre étant donné que les mariés ont dû garder que des membres très proches de la famille et prendre des décisions parfois difficiles.

Heureusement, pour faire de ce mariage un moment fort en émotion et qui restera gravé pendant très longtemps dans les mémoires, Megan a eu une idée géniale. En effet, la jeune femme a demandé à ses deux grands-mères d’être ses demoiselles d’honneur. Évidemment, comme vous pouvez l’imaginer, elles se sont empressées d’accepter la proposition, toutes heureuses d’être au plus près de leur petite fille pour ce jour si spécial.

Crédit : Kristian Leven Photography

Demoiselles d’honneur à 90 et 80 ans

Du haut de leurs 90 et 80 ans, Mary Kennedy et Gillian Holloway ont donc vécu une cérémonie riche en émotion et qu’elles ne sont sans doute pas près d’oublier. Et ce qui a également dû beaucoup les toucher, c’est la déclaration pleine d’amour que leur a fait la mariée en déclarant : « vous êtes les personnes les plus importantes pour moi. » Pour ne rien laisser au hasard et ne pas prendre trop de risques, tout ce qu’il était possible de faire durant la cérémonie a été mis en place afin de protéger au mieux ces demoiselles d’honneur atypiques d’une potentielle contamination. Par exemple, les mariés s’étaient isolés au préalable pendant les 10 jours qui ont précédé le mariage.

À l’issue de l’union de Megan et Thomas dont les deux grands-mères ont pu largement profiter est venu le moment de poser face à la photographe. Ainsi, les trois femmes ont joué le jeu avec un immense plaisir dans le but d’immortaliser cette journée incroyable. Génial non ?

Crédit : Kristian Leven Photography

Crédit : Kristian Leven Photography

Crédit : Kristian Leven Photography

Crédit : Kristian Leven Photography 

Source : Cosmopolitan