Rentrée scolaire : plus de 4 000 postes d'enseignants non pourvus, l'éducation nationale face à une crise de recrutement historique

Bouton whatsapp

D’après des chiffres divulgués par le ministère de l’Éducation nationale, plus de 4 000 postes d’enseignants n’ont pas été pourvus cette année. Cette rentrée pourrait faire face à une pénurie de professeurs.

Cette année, la rentrée scolaire aura lieu le jeudi 1er septembre. Cependant, elle pourrait se dérouler dans des conditions plus difficiles que les années précédentes. Moins de 10 jours avant la rentrée, l’Éducation nationale fait face à une crise de recrutement inédite, puisqu’il n’y a pas assez d’enseignants pour toutes les classes françaises.

Crédit photo : iStock

Au concours enseignant de cette année, plus de 4 000 postes n’ont pas été pourvus. Dans le domaine public, le taux de postes pourvus est estimé à 83,1% contre 94,7% l’année dernière. Dans les collèges et les lycées, ce taux est de 83,4% contre 94,1% en 2021.

« Nous avons un problème de recrutement des professeurs. C’est un problème ancien, mais qui s’est aggravé ces dernières années », a déclaré Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation Nationale.

Une pénurie de professeurs pour la rentrée

Ce problème diffère selon les régions. C’est notamment le cas dans les académies franciliennes, à Créteil et Versailles, où seulement 900 candidats ont été recrutés sur 1 665 postes ouverts. Il diffère également selon les matières : il manque des enseignants de mathématiques (68% des postes ont été pourvus), de lettres classiques (57%) et d’allemand (55%).

Crédit photo : iStock

Ces absences pourraient avoir des conséquences directes sur les élèves, qui pourraient se retrouver sans professeur à la rentrée. Pour tenter de régler le problème, des enseignants contractuels ont été embauchés pour pallier les manques d’effectifs. Ils ont été recrutés dans des job dating organisés par plusieurs académies. Les personnes qui ont pu postuler devaient avoir au moins une licence, et elles pourront enseigner dès la rentrée après avoir suivi quelques jours de formation.

L’Éducation nationale a mis en place des cellules dans chaque académie, afin de s’assurer qu’il y aura assez d’enseignants pour la rentrée et pour répondre aux questions des nouveaux professeurs. Si ces derniers manquent à l’appel, ce n’est pas le cas des élèves. De nombreuses classes sont surchargées : on compte en moyenne une trentaine de d’élèves par classe au collège, et environ 38 dans les lycées.

Source : Nouvel Obs
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter