Pour la première fois depuis des siècles, la population mondiale va diminuer d'ici plusieurs années

2 041partages

Selon une étude parue dans le média The Lancet, la population mondiale va diminuer durant les prochaines années, une première depuis des siècles.

Aujourd’hui, environ 7,8 milliards d’êtres humains vivent sur Terre. Pour la première fois depuis des siècles, ce nombre devrait diminuer d’ici les prochaines années, selon une étude publiée dans le média The Lancet. En effet, la population mondiale devrait augmenter et 9,7 milliards de personnes pourraient vivre sur Terre en 2064, avant de retomber à 8,8 milliards d’ici 2100.

Crédit Photo : Pixabay

Pour réaliser cette étude et déterminer ces résultats, les chercheurs ont étudié les conséquences des catastrophes naturelles, des guerres et du réchauffement climatique sur différents pays de la planète. Selon eux, les taux de mortalité et de fécondité seront directement impactés par ces bouleversements.

Les chercheurs affirment également que le taux de fécondité pourrait diminuer en conséquence de l’autonomisation des femmes, qui ont de plus en plus accès à des méthodes de contraception.

Une diminution de la population mondiale ?

Ainsi, le déclin de la population mondiale serait lié à la baisse de la fécondité et au vieillissement de la population. Si le nombre d’êtres humains sur Terre diminue, cela sera une première depuis des siècles.

« La dernière fois que la population mondiale a diminué, c’était au milieu du 14ème siècle, à cause de la peste noire. Si nos prévisions sont correctes, ce sera la première fois que le déclin de la population est provoqué par une baisse de la fécondité, par opposition à des événements tels qu’une pandémie ou une famine », a expliqué Stein Emil Vollset, auteur principale de l’étude.

Au total, 23 pays du monde seraient fortement impactés par cette diminution. C’est notamment le cas du Japon, de la Thaïlande, de l’Italie, de l’Espagne, du Portugal ou encore de la Corée du Sud, qui pourraient voir leur population chuter de plus de 50%.

Cependant, cette baisse ne devrait pas être constatée en Afrique du Nord, en Afrique subsaharienne ainsi qu’au Moyen-Orient, où la population devrait tripler au cours du prochain siècle.

Source : IFL Science
Plus d'articles
À lire aussi