« Tu n'as jamais quitté mon coeur », les retrouvailles d'un vétéran américain et d'une Française qui se sont aimés pendant la guerre

Par
64 661
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

En rencontrant un vétéran américain avant l’anniversaire du Déparquement, France 2 a découvert que celui-ci conservait depuis des années une photo de son ancien amour, Jeannine Pierson. La chaîne a alors localisé cette dernière afin d’organiser leurs retrouvailles.

Cette histoire se passe pendant la guerre. En 1944, K.T.Robbins, un jeune soldat américain, stationne à Briey, en Meurthe-et-Moselle où il rencontre une jeune française du nom de Jeannine Pierson (née Ganaye). À l’époque, Jeannine a 18 ans, K.T. Robbins tombe immédiatement amoureux de la jeune femme. Un sentiment réciproque, puisqu’il déclare : « Elle était d’une grande douceur, et je pense qu’elle m’a aimé ».

Cependant, deux mois plus tard, le couple se voit dans l’obligation de se séparer. En effet, le soldat doit quitter le village pour le front : « Je lui ai dit que je reviendrais peut-être et que je l’emmènerais, mais ça ne s’est pas passé comme ça ». De retour de l’autre côté de l’Atlantique, K.T. Robbins se marie, sans jamais oublier son premier amour.

Archives K.T. Robbins / France 2

L’équipe de France 2 découvre alors un cliché de la jeune Jeanine Ganaye au milieu des albums de souvenirs de l’ancien soldat. Ému, il fait alors part de son souhait le plus cher : « Je voudrais retourner là-bas, retrouver sa famille. Elle, je ne la verrai sans doute pas, elle doit être décédée ». Ignorant qu’en réalité, Jeannine est toujours vivante.

Âgée de 92 ans maintenant, elle réside dans une maison de retraite à Montigny-lès-Metz, en Moselle. K.T. Robbins, accompagné de l’équipe de journalistes, se rend alors sur les lieux pour leurs retrouvailles, et c’est beau à voir. Assis tout près l’un de l’autre, ils se parlent du passé, de leur histoire, comme s’ils n’avaient jamais été séparés pendant toutes ces années : « Il dit qu’il m’aime, moi aussi. J’ai toujours pensé à lui, en me disant qu’il allait peut-être venir » déclare-t-elle avec émotion.

Mais alors pourquoi le soldat n’a-t-il plus donner de nouvelles pendant toutes ces années, s’interroge-t-elle ? « J’aurais voulu qu’il vienne ». Le soldat réagit alors à son tour, en répondant : « Vous savez, quand vous vous marriez, après, vous ne pouvez plus faire ce genre de choses ». Et lorsqu’ils doivent à nouveau se séparer, cette fois, les deux anciens amants se font une promesse de se revoir. Une belle preuve que l’amour n’a pas d’âge ni de temps.

VIDEO : En Allemagne, un village achète toutes les bières disponibles pour empêcher les militants d'un festival néonazi d'en profiter
Source : France 2
Seconde guerre mondiale Amour
Commentaires