Alors que son fils est atteint d'une tumeur, ses collègues lui offrent une centaine de RTT

3 097partages

Une aide-soignante, originaire de Claye-Souilly (Seine-et-Marne), a reçu un don de plus d’une centaine de RTT de la part de ses collègues, afin de veiller continuellement sur son enfant, atteint d’un cancer.

C’est une petite éclaircie dans un ciel sombre qui n’en finit plus de s’assombrir ! À 44 ans, Lina Henriques est une maman courageuse mais désemparée face à l’épreuve qu’elle est en train de vivre. Son fils Tiago, âgée de 4 ans, est atteint d’une tumeur au cervelet.

Le terrible diagnostic est tombé le 15 avril dernier, lorsque les médecins de l’Hôpital Necker ont pratiqué une IRM sur l'enfant « suite à des vomissements répétés », comme elle l’a raconté à nos confrères du Parisien.

Aussitôt diagnostiquée, la tumeur a été réduite de 13 à 7 millimètres grâce à une première opération qui fut suivie dans la foulée de deux semaines éprouvantes de chimiothérapie.

Crédit : A3pfamily / Shutterstock

« Je tiens à remercier tout le monde »

Mais le chemin de la guérison est encore loin, Lina le sait et ce ne sont pas les 30 nouvelles séances de chimio prescrites au petit garçon qui vont aller en la rassurant.

Elle sait en effet qu’elle devra adapter son emploi du temps pour pouvoir accompagner son fils dans cette épreuve douloureuse. Mais quand on travaille dans le secteur de la santé, on sait à quel point les journées de travail peuvent parfois s’avérer complexes.

Autant de paramètres qui auraient pu compliquer son nouveau quotidien déjà bien chamboulé par la maladie. Mais c’était sans compter sur le soutien de ses collègues de l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), qui lui ont fait don de 151 RTT afin qu’elle puisse rester au chevet du petit Tiago.

« Quand on a appris la nouvelle, il y a trois semaines, on s’est tout de suite réunis. J’avais vu que dans l’affaire Maëlys, l’hôpital de Pontarlier (Doubs) avait organisé un don de RTT à sa mère, qui y travaillait. Je me suis dit que l’on pouvait les imiter. Lina a donné son accord, la direction a accepté et ça a tout de suite pris. », a ainsi expliqué Jean Martin (Secrétaire général du syndicat CGT su sien de l’établissement.

« Le dispositif va rester ouvert tout l’été : on devrait atteindre les 200 jours. Toutes les corporations ont donné. Je tiens à saluer la générosité de l’ensemble du personnel », a-t-il précisé.

Un très beau geste de la part des collègues de Lina qui ne s’attendait vraiment pas à voir autant de solidarité. « Je pensais que les dons allaient seulement représenter un mois ou deux de congés. Si cela m’arrivait, je serais la première à donner. Je tiens vraiment à remercier tout le monde », a ainsi déclaré la maman courageuse.

Du courage, il lui en faudra pour affronter l’année de traitement qui attend son fils. Le plus dur est à venir mais elle pourra compter sur le soutien de ses proches et bien sûr de ses collègues.

Source : Le Parisien
Dernières news