Soupçonnant quelques chose dans sa maison, il place une caméra dans la cuisine et fait une découverte horrible sur sa femme

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, un pilote de l’armée de l’air a fait une découverte effroyable au sujet de sa femme et de son café, qui avait un drôle de goût.

Une vérité difficile à avaler, au sens propre comme au figuré ! C’est en mars 2023 que Roby Johnson, pilote de l’armée de l’air américaine résident dans l’État de l’Arizona, a commencé à soupçonner que quelque chose se tramait. Son café quotidien avait subitement changé de goût.

Souhaitant découvrir la vérité, il installe alors plusieurs caméras déguisées en détecteurs de fumée dans sa maison. Il place les caméras dans la buanderie du couple, au-dessus de la machine à café dans la cuisine, et entre les deux pièces. En visionnant les images, il découvre sa femme, Melody Felicano Johnson, en train d’empoisonner son café.

En effet, son épouse a été filmée en train de verser de l’eau de javel dans un récipient avant de vider ce récipient dans la machine à café. Roby a ensuite testé son café avec des bandelettes d’analyse de piscine et a découvert que le café présentait des niveaux élevés de chlore.

Elle voulait toucher l’assurance-vie de son futur ex-mari

Avec ses images, Roby Johnson va directement porter plainte contre sa compagne, accusée de tentative de m... au premier degré. Pour se défendre, Melody a plaidé coupable d’un chef d’accusation moins grave, à savoir l'ajout de poison ou d’une substance nocive à un aliment ou à une boisson.

Selon le rapport fourni par les enquêteurs, Melody aurait tenté d’empoisonner le café de son mari afin de pouvoir toucher son assurance-vie alors qu’ils étaient en procédure de divorce. En attendant son jugement, Melody Felicano Johnson a passé un an en détention car elle n’était pas en mesure de payer sa caution de 250 000 dollars (soit environ 231 000 euros).

Finalement, malgré les images accablantes, elle n’a même pas été condamnée à une peine de prison. Le juge a noté que la victime ne voulait pas que son ex-femme retourne en prison. La justice a donc ordonné à Melody de se soumettre à une évaluation psychologique, assortie de trois ans de mise à l’épreuve.


Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef