En Thaïlande, un éléphanteau a reçu une prothèse après avoir marché sur une mine

2 583partages

En Thaïlande, un éléphanteau marche de nouveau grâce à une prothèse fabriquée sur-mesure. Le pachyderme avait été victime d’un accident lié à une mine.

La Fondation des amis des éléphants d’Asie est un hôpital un peu spécial : elle soigne des éléphants blessés par des mines. C’est le cas de Mosha, une jeune éléphante originaire de Thaïlande.

Après avoir marché sur une mine, le pachyderme, âgé de sept mois, a perdu l’une de ses pattes avant. Suite à cet accident, le mammifère a été pris en charge par l’association ce mercredi 23 juin.

Crédit Photo : Mogens Trolle / Shutterstock

Sur place, un chirurgien orthopédiste lui a fabriqué une prothèse capable de supporter son poids. Cette patte artificielle est constituée de plastique, de sciure de bois et de métal.

L’éléphanteau recevra des nouvelles prothèses tout au long de sa croissance jusqu’à l’âge de 20 ans. Grâce à cet appareillage, la jeune Mosha peut se déplacer presque comme avant.

Depuis sa création (1993), la Fondation a soigné gratuitement des milliers d’éléphants à travers l’Asie. Au Cambodge, un bébé éléphant, prénommé Chhouk, porte également une prothèse fabriquée sur mesure.

Les éléphants asiatiques sont menacés d’extinction

Vous l’ignorez peut-être, mais les éléphants asiatiques sont en voie de disparition. Ces mammifères, que l’on trouve en Inde, en Chine et en Thaïlande, sont menacés par la perte de leur habitat, le braconnage et la proximité avec les humains.

Crédit Photo : talez / Shutterstock

Aujourd’hui, on ne compte plus de 50 000 individus. La plupart d’entre eux servent d’attractions touristiques ou sont enfermés dans des zoos.

Sans surprise, leurs conditions de vie sont inhumaines : maltraitance, malnutrition, absence de soins. De leur côté, les éléphants asiatiques sauvages sont exposés à des accidents liés aux mines.

D’après Futura Planète, la Thaïlande abrite plusieurs milliers d’armes de ce type sur son territoire. Le magazine précise que les mines ont « été implantées entre 1970 et 1990 le long de la frontière entre la Birmanie et le Cambodge ».

Source : Futura Planète
Plus d'articles
À lire aussi