Un chien, dont la propriétaire est atteinte du coronavirus, a été testé positif à la maladie, à Hong Kong

Un nouveau cas pour le moins inattendu de contamination au Covid-19 vient d'être recensé à Hong Kong. Il s'agit d'un... chien. Explications.

Un chien, dont la maîtresse est atteinte du coronavirus, a été placé en quarantaine à Hong Kong après avoir été contaminé à son tour, ont annoncé vendredi les autorités locales.

Testé positif, l’animal ne présente toutefois aucun symptôme de la maladie selon le ministère hong-kongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement.

Crédit photo : yos aimcharoenchaikul / Shutterstock

Si la décision de confinement a été prise par mesure de précaution, rappelons qu’il n’existe, à l’heure actuelle, aucun risque de contagion par l’intermédiaire d’un animal domestique.

C’est à la suite de prélèvements effectués dans les cavités nasales et orales que ce chien a été « testé faiblement positif au virus du Covid-19 », ont ainsi expliqué les autorités.

Ce dernier avait été récupéré mercredi au domicile de sa propriétaire, testée positive la veille puis placée à l’isolement dans un hôpital. Très bientôt, des analyses supplémentaires seront réalisées sur l’animal, qui restera en quarantaine jusqu’à ce qu’il soit testé négatif.

En dépit du fait que la transmission du virus par les chiens ou par les chats n’est pas avérée, Hong Kong a tout de même décidé dorénavant de confiner tous les animaux domestiques des personnes atteintes dans des refuges créés à cet effet, et ce pendant 14 jours, soit la durée maximale d’incubation.

Pour rappel, Hong Hong a recensé 93 cas de contaminations au coronavirus, dont deux personnes décédées.

Source : AFP
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.