Un couple indien achète des terres près d'une réserve de tigres et laisse la forêt repousser

81Kpartages

Là où il existe des gens qui violent la nature et la dégradent, il en existe d’autres qui se donnent corps et âme pour sa sauvegarde. Ce couple indien fait partie de ces amoureux de la nature. Il y a 20 ans, Aditya Singh quittait son emploi dans la fonction publique indienne et sa maison bien équipée à New Delhi. Avec sa femme, ils se sont installés dans un coin à Rajasthan, jouxtant la célèbre réserve de tigres de Ranthambore en 1998. 20 ans plus tard, Aditya Singh a acheté des terrains adjacents à Ranthambore et a laissé la forêt repousser.

Aditya Singh et Poonam ont déménagé à Sawai Madhopur, une petite ville située à Rajasthan, près de la réserve de tigres de Ranthambore il y a 20 ans. Employé à l’époque dans la fonction publique, Aditya Singh a tout laissé pour suivre le choix de son cœur. Amoureux de la nature, il a quitté la capitale New Delhi en Inde pour s’installer dans une zone forestière. Pour se remettre en activité, il a commencé par la photographie.

Son épouse Poonam Singh et lui ont ouvert une station touristique pour gagner leur vie. Mais leur amour de la nature les distingue de beaucoup d’autres exploitants de sites touristiques. Leur souhait était d’accéder sans restriction aux zones sauvages. Lentement ils ont commencé à acheter des parcelles de terrain adjacentes les unes aux autres, juste à l'extérieur des limites de la réserve de tigres de Ranthambore.

Crédit photo: Aditya Singh/ Aditya Singh

Revenant sur cette période, il explique : « La région s'appelle Bhadlav. J'étais d'abord allé dans cette région peu de temps après m'être installé à Ranthambore avec un cinéaste de la BBC. Cette zone située près de la réserve de Ranthambore a été visitée par des prédateurs comme des tigres qui venaient chercher leurs proies. En conséquence, les agriculteurs ont vendu leurs terres ».

Sa femme Poonam, artiste de profession, revient sur les circonstances qui les ont poussés à acheter les terres lors d’une visite dans la réserve de Rathambore : « Ma première observation a été une tigresse avec trois tigreaux sur une colline. C'était magique. À la fin du voyage, je lui ai juste demandé si nous pouvions déménager à Ranthambore. Il le voulait aussi, et en quelques mois nous avons déménagé. En ce qui concerne cette terre, c'était un rêve que nous avons vu et réalisé ensemble d'avoir notre propre zone de nature sauvage ».

C’est après cette visite que le couple a acheté ces parcelles de terre. Ils possèdent maintenant environ 35 hectares de terrain à Bhadlav, et cinq autres hectares à quelques centaines de mètres et une bande de terre reliant les deux.

« Je viens de l'acheter et je n'y ai rien fait, sauf à éliminer les espèces envahissantes. Nous avons permis à la terre de récupérer et maintenant, après 20 ans, elle est devenue une parcelle de verdure luxuriante qui est fréquemment visitée par toutes sortes d'animaux, y compris des tigres, des léopards et des sangliers, tout au long de l'année », a déclaré Singh.

Dans une prise de vue aérienne capturée par Singh, nous pouvons voir leur parcelle de terrain en une étendue terre verte luxuriante par rapport aux terres stériles de la réserve de tigres de Ranthambore avec lesquelles ils partagent la frontière.

Il a également créé plusieurs trous d'eau dans sa propriété foncière pour s'assurer que les animaux sauvages obtiennent de l'eau même pendant les étés.

Crédit photo: Aditya Singh/Une vue aérienne de la terre transformée par les Singh qui attire désormais des animaux sauvages tels que le tigre, le sambar et les sangliers au bord de la réserve de tigres de Ranthambore. 

Depuis que ce couple a acheté ces parcelles de terre et y a mis des installations permettant aux animaux de sentir dans un milieu favorable, la pression des prédateurs comme les tigres de la réserve de Ranthambore s'aventurant dans les champs des agriculteurs a diminué. « C'est simplement parce que les animaux comprennent que dans cette parcelle de forêt, ils obtiennent des proies, de l'eau et un abri sûr sans aucune perturbation », a témoigné Singh.

Crédit photo: Aditya Singh

Le couple des Singh n'en est pas à la fin de son rêve. Ils veulent acheter plus de terres adjacentes à ses champs, en particulier le domaine agricole à côté de ses terres et inspirer les autres dans la région à emboîter le pas. De nombreuses propositions leur sont faites pour vendre leur terre mais ils ne comptent pas courber l’échine sur leur propriété qui est estimée à plus de  9 990 330 roupies indiennes (soit environ 129 000 euros). « L'argent n'a jamais été la considération. Il s'agit de mon amour pour la nature et la faune. Au lieu de cela, ces jours-ci, je reçois des requêtes de personnes à travers l'Inde qui souhaitent reproduire un modèle similaire dans leur état », a-t-il déclaré Singh.

À l'heure actuelle, l'Inde possède 50 réserves de tigres. Ranthambore est l'une des réserves de tigres les plus importantes et les plus célèbres du pays, avec une population estimée à environ 60 tigres.

Source : India.mongabay
Plus d'articles