Opéré avec succès, le cheval Torenzo sauvé de l'euthanasie grâce à la mobilisation des internautes

888partages

C’est la belle histoire du jour : un pur-sang a échappé à l’euthanasie grâce à la mobilisation des internautes. Explications.

Torenzo est un cheval de race pur-sang appartenant à Valentin et Alexandra, un couple de Cominois. Ces derniers ont traversé l’enfer lorsqu’ils ont appris que leur animal avait de fortes chances d’être euthanasié.

Crédit Photo : La Voix du Nord 

Au mois de juillet, l’équidé âgé de neuf ans a lourdement chuté sur le bitume. Résultat: le pur-sang souffrait d’une fracture de la quatrième vertèbre cervicale. D’après les vétérinaires, le cheval était inopérable car la fracture était mal placée. Seule l’euthanasie était une option envisageable.

Par chance, l’histoire de Torenzo est remontée jusqu’aux oreilles d’une vétérinaire plus expérimentée : « Elle avait travaillé avec l’un des plus grands chirurgiens au monde spécialiste des fractures des vertèbres, dans une clinique au sud de Paris. Nous lui avons transmis notre dossier », a indiqué Valentin à La Voix du Nord.

Crédit Photo : Alexandra Combré

Un élan de solidarité a permis de sauver le cheval

Sans surprise, cette opération de la dernière chance était très élevée et le couple n’avait pas les moyens de la financer. Face à cette situation, les propriétaires de Torenzo ont lancé une cagnotte en ligne pour lui sauver la vie.

Grâce la mobilisation des internautes, ces derniers ont pu récolter la somme nécessaire, soit 8000 euros.

L’intervention s’est déroulée avec succès ce lundi 23 août, dans la clinique vétérinaire de Grosbois à Marolles-en-Brie (Val-de-Marne) :

« À 19 heures, ils nous ont appelés pour nous dire que la fracture était plus importante que ce qu’on voyait sur les radios mais que tout s’était bien passé et que l’opération était un véritable succès. C’est une grande victoire! », a confié Valentin.

Crédit Photo : Alexandra Combré 

Dans un message publié sur Facebook, le jeune homme a remercié chaleureusement ses bienfaiteurs et la clinique qui s’est occupée de son cheval. Aujourd’hui, le pur-sang est sain et sauf mais le chemin de la guérison est encore long.

« Le message qu’il faut faire passer, c’est qu’un cheval avec une fracture cervicale ne doit plus forcément être euthanasié. Aujourd’hui, il existe une technique pour les opérer! », a expliqué Valentin.

Crédit Photo : Alexandra Combré

Source : La Voix du Nord