En Chine, une ville instaure un permis à points pour les propriétaires de chien

Par
430
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Plus tôt dans l’année, nous nous étions demandé si la Chine devenait de plus en plus comme la série Black Mirror. Voilà que récemment, tous les citoyens propriétaires de chien de la ville chinoise de Jinan se voient remettre un permis de 12 points, pouvant par la suite augmenter ou baisser selon le comportement adopté envers leurs compagnons canins.

Un règlement détaillé a été mis en place pour contrôler la façon dont les propriétaires de chien s’en occupe. On y trouve quelques règles classiques, comme l’interdiction de les faire entrer dans les bâtiments publics, parcs, restaurants, transports publics etc. Mais aussi des règles plus sévères comme les laisses de chien qui ne doivent pas excéder 1m50, l’interdiction de chiens « trop gros ou trop forts », la supervision par un adulte de plus de 18 ans quand le chien se trouve sur la voie publique.

En Chine, un permis à points est instauré pour les propriétaires de chien / Crédit photo : Shutterstock / Olga Ovcharenko

Les autorités peuvent confisquer l’animal

Les infractions sont punies par des pertes de points et des amendes. Laisser son chien se balader sans laisse peut coûter trois points, ainsi qu’une amende de 200 à 500 yuan (25 à 63 euros). Si le permis tombe à 0 point, l’animal peut être confisqué par les autorités. Le propriétaire doit alors passer un test pour regagner ses points et récupérer son animal.

Ce n’est pas la première fois que la ville de Jinan est dans l’actualité canine. Elle possède, comme d’autre villes chinoises, une politique du chien unique, et en 2015, elle avait décidé de battre à mort les chiens en trop.

Source : Le Point
Chine Chien Permis
Commentaires