Une association porte plainte contre Marineland pour maltraitance animale sur des cétacés

Par
3 246
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le 17 avril dernier, l’association C’est Assez !, engagée dans la défense des cétacés captifs, a porté plainte contre le centre aquatique Marineland, basé à Antibes dans les Alpes-Maritimes.

En 2015, l’association avait déjà déposé plainte contre le parc Marineland. Elle vient d’en déposer une seconde, révèle Le Figaro, de nouveau pour des faits de maltraitance dont seraient victimes les cétacés.

Une association engagée porte plainte contre le centre aquatique Marineland pour maltraitance envers des cétacés. Crédits photo : Marineland

L’association, engagée dans la défense des cétacés captifs et militante pour le bien-être animal, affirme détenir des vidéos qui témoignent d’une maltraitance sur sept des onze dauphins que compte le parc.

Des vidéos qui attestent que ces dauphins seraient enfermés depuis plusieurs mois dans un bassin de 400 m² et de 1,20 m de profondeur, sans aucune protection solaire, mettant en péril leur santé mentale et physique. Le bassin serait aussi « infesté d'algues », selon Christine Grandjean, présidente de l'association.

« Un dauphin tursiops, c'est entre 2 et 4 mètres de longueur, ça veut dire qu'ils ne peuvent même pas plonger comme ils le feraient à l'état naturel », dénonce sur France Info Florian Sigronde, ingénieur spécialisé en protection et bien-être animal et vice-président de l’association.

La plainte concerne aussi les conditions de vie de deux ours polaires : Flocke et Raspoutine, filmés en pleine canicule en juin 2018. Une pétition lancée par l’association avait indigné les internautes et recueilli 237 028 signatures.

Le directeur général de Marineland, Pascal Picot, indique pour sa défense que « les dauphins ont été déplacés durant trois mois le temps de faire les travaux de rénovation de leur bassin. Durant ces trois mois, ils étaient dans un lagon de 1000 m2 allant jusqu’à 4 mètres de profondeur. Tout ce qui est dénoncé est mensonger, une fois de plus. Quant aux ours, il y a eu, en août dernier et il y a 15 jours, une inspection des services de l’État qui ont relevé que les conditions d’hébergement sont conformes. »

Par ailleurs, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, doit lancer cette semaine un groupe de travail sur le bien-être animal. Pour sa part, l’association C’est Assez ! souhaite stopper la détention et les spectacles de cétacés en France. « Nous attendons de Monsieur De Rugy […] qu'il prenne des mesures courageuses afin de mettre fin aux souffrances de ces animaux ».

Le chat-renard, une nouvelle espèce sauvage a été recensée en Corse
Source : Le Figaro
Association Animaux Maltraitance animale Cétacés Dauphins
Commentaires