Jean-Michel Cousteau obtient la libération d'une centaine de cétacés enfermés dans des bassins en Russie

Par
2 944
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Lundi 8 avril, les autorités russes ont promis de libérer les 10 orques et 87 bélugas capturés dans l'Extrême-Orient russe, à proximité de la ville de Nakhodka, au sud-est du pays, et entassés depuis l'été dernier dans des bassins.

C'est un soulagement pour Jean-Michel Cousteau, le fils du célèbre explorateur Jacques-Yves Cousteau, qui avait entamé des discussions avec les autorités russes depuis le 4 avril pour obtenir la remise en liberté de ces mammifères capturés à des fins commerciales.

La Russie promet la libération d’une centaine de cétacés capturés dans l’Extrême-Orient russe depuis l’été dernier. Crédits photo : Jean-Michel Cousteau's Ocean Futures Society

Le gouverneur de la région de Sakhaline, Oleg Kojemiako, a annoncé avoir « pris la décision de libérer les animaux dans la nature », à la suite d’un entretien avec Charles Vinick, un défenseur américain des animaux, et Jean-Michel Cousteau, le fondateur de l’association Ocean Futures Society.

Ce dernier se dit persuadé que « beaucoup des animaux » seront libérés mais qu'il faudra patienter pour trouver la bonne solution pour chaque animal. « Si certains sont malades, nous prendrons soin d'eux ».

Charles Vinick a, quant à lui, déclaré que les conditions de captivité des cétacés « ne sont pas favorables à leur santé sur le long terme ». Pour ajouter : « Les bassins sont petits et encombrés, trop peu profonds ».

Cette prison illégale pour mammifères marins avait été découverte en novembre dernier et avait déclenché une vague de protestations. Les animaux retenus étaient destinés à être vendus illégalement à la Chine. Pour rappel, la capture de mammifères marins est illégale et n’est tolérée qu’à des fins scientifiques, éducatives ou encore culturelles.

Par ailleurs, plus de 1,4 million de personnes, dont l'acteur américain Leonardo DiCaprio, ont aussi signé une pétition sur le site Change.org demandant la remise en liberté de cette centaine de cétacés.

Le ministre russe de l’Environnement Dmitri Kobylkine a affirmé que libérer les animaux au cours de l’hiver aurait été trop dangereux  : « Maintenant que nous sommes en été, ce travail peut et doit être fait ». Néanmoins, le militant écologiste Dmitri Lissitsyne, dont le groupe « Sakhalin Watch » appelle depuis plusieurs mois à la libération des mammifères marins, assure que le gouvernement n’a même pas entamé les démarches ordonnant la saisie des animaux.

Source : AFP
Russie Cétacés Prison Mammifères marins Animaux
Commentaires