Vers la mise en place d'un délit d'entrave à l'allaitement ?

8 672partages

Désireuse de mettre fin à des situations dégradantes pour certaines femmes qui allaitent en public, une députée vient de proposer une loi visant à instaurer un délit d'entrave à allaitement. Précisons.

Devant la recrudescence de faits divers liés à l’allaitement, une élue a décidé de réagir !

Excédée de constater que des femmes subissent encore des remarques désobligeantes, voire des agressions intolérables, parce qu’elles allaitent leur enfant en public, Fiona Lazaar (députée ex-LREM du Val-d’Oise) propose en effet de renforcer l’arsenal législatif.

Le 15 juin dernier, celle qui est également vice-présidente de la Délégation aux droits des femmes a ainsi déposé à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à instaurer un délit d’entrave à l’allaitement.

Crédit photo : Radoslav Cajkovic / Shutterstock

Vers la mise en place d’un délit d’entrave à l’allaitement ?

Ce projet tient en deux articles que l’élue a détaillés dans les colonnes de 20 minutes.

« Le premier crée un délit passible de 1 500 euros d’amende pour qui interdit ou tente d’interdire à une femme d’allaiter dans l’espace public ou dans un établissement accueillant du public. C’est le cœur de ma proposition », explique la députée.

« Le second article vient, quant à lui, écrire noir sur blanc que le fait d’allaiter en public, n’est pas constitutif d’une exhibition sexuelle. C’est ce qui est très souvent reproché aux femmes qui le font », précise-t-elle encore.

L’instauration d’une telle loi pourrait donc dissuader celles et ceux qui se permettent, de manière verbale ou physique, de montrer leur désapprobation face à une femme qui allaite et, par la même occasion, pourrait encourager des mamans à ne plus hésiter lorsqu’elles sont en public.

« Au final, on constate des cas de femmes qui auraient aimé allaiter, mais ne le font pas parce qu’elles ne savent pas comment elles vont gérer si leur bébé se met à pleurer dans un magasin ou une administration », rappelle ainsi Fiona Lazaar.

Pour rappel, en mai dernier, une mère de famille se faisait gifler dans la queue d’un relais colis à Bordeaux, alors qu’elle allaitait son bébé. Une scène ahurissante que la jeune maman avait elle-même racontée sur les réseaux sociaux, suscitant l’indignation de très nombreuses femmes qui lui avaient apporté leur soutien.

Source : 20 Minutes
Plus d'articles
À lire aussi