Chaque nuit, cette famille se relaie pour dormir avec leur chien handicapé qui ne peut plus se déplacer

83Kpartages

Cette famille se plie en quatre pour tenir compagnie à leur chien, handicapé et incapable de bouger, en passant ses nuits avec lui.

Crédit : Catherine Morris.

Si l’adage « le chien est le meilleur ami de l’Homme » s’avère bien vrai, l’inverse l’est tout autant dans cette situation. La famille Morris entretient une relation fusionnelle et sincère avec son épagneul springer anglais, Spike. Le canidé, âgé de 14 ans, est malheureusement bien mal en point depuis ses deux AVC.

Mais le springer est bien courageux. Depuis son deuxième accident, Spike est incapable de se tenir sur ses quatre pattes, ne pouvant se balader dans la maison comme il en avait autrefois l’habitude.

Une grosse frayeur pour Catherine Morris, jeune étudiante, et ses parents qui pensaient perdre leur compagnon de vie. Robuste et déterminé, Spike se bat tous les jours pour réapprendre à marcher, tandis que sa famille lui prodigue les soins nécessaires pour son rétablissement. Afin de poursuivre ses déplacements dans la maison, ce sont Catherine et ses parents qui s’en chargent, transportant Spike d’une pièce à l’autre.

Privé de son lit

Adopté alors qu’il avait cinq ans, Spike s’est de suite montré être un fidèle compagnon. Les Morris avaient d’abord établi que leur chien n’accèderait pas à l’étage supérieur, notamment la nuit, en y installant une porte d’escalier.

Spike étant malin et recherchant surtout de la compagnie, il a très vite dérogé à la règle. La première nuit, « il a pleurniché pendant quelques minutes avant de sauter par-dessus la porte dans le noir et se rendre dans la chambre de mes parents directement sur le lit ! C’est à cet endroit qu’il a dormi à partir de là », raconte Catherine. La porte d'escalier disparaissant peu à peu.

Depuis les deux derniers accidents, impossible dès lors pour Spike de faire de même. Son nouveau lit se trouve être le canapé en bas de l’escalier.

Sa famille lui tient compagnie sur le canapé

Désormais seul au pied de l’escalier, Spike doit se contenter du canapé où il a élu domicile depuis son handicap. La famille Morris ne souhaitant pas qu’il blesse ses pattes, a réinstallé la fameuse porte d’escalier.

Ainsi, chaque nuit, la famille Morris se relaie pour dormir à côté de Spike dans le canapé-lit et lui tenir compagnie. « Cette nouvelle habitude a commencé pendant que j’étais à l’université, raconte Catherine, tandis que mes parents passaient des nuits en bas avec Spike. Depuis que je suis rentrée à la maison, je participe à la rotation, donc dans l’ensemble, nous dormons un peu plus entre nous trois ».

Et la famille veille à ce que Spike ait tout le confort dont il a besoin : un oreiller, une couverture… mis en place par le père de Catherine. « Ils sont absolument inséparables, ajoute-elle. Mon père apporte également à Spike son eau et sa nourriture sur le canapé et le nourrit à la main pour s’assurer qu’il reçoit ses médicaments et reprend des forces ».

Sans aucun doute une belle preuve d’amour qui unit la famille Morris à Spike. « Nous aimons tellement notre chien, nous sommes heureux de l’avoir dans nos vies. J’espère que nous avons rattrapé son début de vie pas si correct en lui offrant tout l’amour du monde ».

Crédit : Catherine Morris. 

Crédit : Catherine Morris. 

Crédit : Catherine Morris. 

Crédit : Catherine Morris. 

Source : The Dodo