La famille de Teddy, un pauvre chat perdu entre l'aéroport de Paris et celui de Los Angeles, appelle à l'aide

1 266partages

Recherche Teddy désespérément ! Morte d’inquiétude, une famille française lance un appel de détresse après avoir perdu son chat qui a disparu il y a deux semaines, entre l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle et celui de Los Angeles.

Baptisée Teddy cette femelle âgée de trois ans avait dans un premier temps embarqué le 28 juillet à bord d’un avion parti de Nice, avant de passer une nuit dans une pension de l’aéroport francilien.

À voir aussi

Le lendemain, l’animal devait être chargé dans la soute du vol Air France AF0072 à destination de Los Angeles, mais une fois l’avion arrivé dans la cité des anges, le félin avait disparu.

« La cage de Teddy est arrivée à LAX (code IATA de l’aéroport international de LA) complètement abîmée mais surtout complètement vide ! Nous ne savons même pas à quel moment Teddy s’est échappée. Soit la cage a été endommagée lors du chargement sur le tarmac à CDG, soit à Los Angeles au débarquement », peut-on lire ainsi sur un statut facebook posté le 1er août dernier par sa propriétaire sur une page dédiée à la recherche de l’animal.

« Lorsque nous sommes venus chercher Teddy, le staff d’Air France à LAX nous a d’abord menti en nous faisant croire que la cage n’avait jamais été scannée et que Teddy se trouvait toujours à Paris et qu’elle arriverait sûrement demain à la même heure. Se faisant, ils se sont donné une journée supplémentaire pour la chercher partout. Elle est à présent en errance soit à Paris Charles de Gaulle, soit à LAX (…) », nous apprend-elle encore.

Après deux semaines sans nouvelles, un compte Twitter, manifestement sensible à la cause animale, a interpellé à son tour la compagnie aérienne, le 12 août, sur Twitter, accusant cette dernière de faire « la sourde oreille ».

Ce à quoi Air France a répondu, indiquant être « en contact permanent avec la famille de Teddy », avant de préciser que les recherches se poursuivaient.

À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, le pauvre animal reste introuvable, au grand dam de sa famille qui est prête à donner 2 000 dollars de récompense pour le retrouver.