Une femme de 95 ans vient voter aux élections européennes, on lui annonce qu'elle est décédée depuis 2017

Par
1 490
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est une histoire peu commune qui est arrivée à Nérac, dans le Lot-et-Garonne. C’est le maire lui-même, Nicolas Lacombe, qui raconte sur sa page Facebook qu’une femme n’a pas pu aller voter ce dimanche car elle était considérée comme morte.

Comme l’explique le maire dans sa publication Facebook, lorsque la dame de 95 ans s'est rendue aux urnes, c’est avec étonnement qu’elle découvre son absence des listes. Le maire décide alors de se rendre à l'Hôtel de ville avec elle pour vérifier sur l'ordinateur. Scène qui l’amuse puisqu’elle déclare : « J’espère que je ne suis pas morte, dans votre ordinateur ».

Stupeur et gêne de la part du responsable du service élections et du maire : « Contrairement aux apparences, vous êtes malheureusement décédée le 14 décembre 2017 ».

Plus de peur que de mal, puisque la nonagénaire éclate alors d’un rire communicatif et préfère s’amuser de cette situation insolite. « Eh bien ils construiront l’Europe sans moi. Je ne pensais pas devoir m’inscrire à nouveau sur les listes électorales à 95 ans ! »

Les élections européennes sont bel et bien terminées, mais le mystère, quant à lui, reste encore à éclaircir pour la mairie de Nérac !

Un jeune homme a réussi à aligner ses 16 teckels par paires sur ses escaliers pour prendre une photo mémorable
Source : Nicolas Lacombe
Femme Reblochon élections
Commentaires