Une Française de 36 ans reçoit une greffe utérine à partir de l'utérus de sa soeur aînée

Bouton whatsapp

Pour la deuxième fois en France, une patiente a reçu une greffe utérine, ce qui pourrait lui permettre d'enfanter dans un futur proche. 

C’est une nouvelle qui devrait redonner de l’espoir aux femmes infertiles qui désirent avoir des enfants.

Une Française de 36 ans a reçu avec succès une greffe utérine, il y a un mois.

Elle est la deuxième patiente à être greffée de la sorte dans le pays, après une première opération menée en 2019.

Image d'illustration. Crédit photo : Istock

Née sans utérus, une Française de 36 ans a reçu une greffe utérine avec succès

« La greffe sur cette nouvelle patiente de 36 ans a été réalisée à partir de l’utérus de sa sœur aînée, avec une chirurgie très peu invasive », a précisé le professeur Jean-Marc Ayoubi, chef de service de gynécologie obstétrique et de médecine de la reproduction au sein de l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine), où a eu lieu l’opération.

Crédit photo : Istock

Cette transplantation utérine aura duré près de 18 heures selon l’AFP.

La patiente greffée était atteinte de ce que l’on appelle le syndrome de Rokitansky, qui cause une infertilité par agénésie utérine. Les femmes souffrant de cette pathologie, qui concerne une naissance sur 4 000, viennent au monde sans utérus, qui est l’organe de la gestation dans lequel l’embryon se développe.

En mars 2019, les équipes du professeur Ayoubi avaient déjà réussi une première opération similaire sur une femme nommée Déborah Berlioz, souffrant du même syndrome.

Cette dernière avait reçu l’utérus de sa mère et avait réussi à tomber enceinte dans la foulée grâce à un transfert d’embryon, donnant ainsi naissance à un premier enfant.

Aujourd’hui, elle en attend un second qui est prévu pour mars prochain. À l’issue de cette grossesse, l’utérus greffé lui sera retiré car celui-ci l’oblige à suivre actuellement un traitement antirejet.

Source : AFP
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter