Une multitude de serviettes sur le sable et peu de masques : un relâchement a été observé sur la plage de La Baule

35Kpartages

Jeudi 21 mai, de nombreux touristes ont voulu profiter du beau temps en ce jour férié. Malgré l'interdiction, la plage de La Baule a été recouverte de serviettes et de parasols.

Crédit photo : Jérôme Fouquet / Ouest-France

Une température entre 26 et 27 degrés et un grand soleil : il n'en fallait pas plus pour que de nombreux baigneurs se dirigent vers la plage de La Baule, en Loire-Atlantique. Alors qu'il est interdit de s'asseoir dans le sable, une foule de personnes, la plupart sans masque, est venue profiter du beau temps sur le littoral, en respectant la distanciation sociale... à vue d’œil.

Crédit photo : Jérôme Fouquet / Ouest-France

Seuls la marche, le sport individuel et la baignade sont autorisés sur la plage de 8h à 21h, afin de limiter la propagation du coronavirus. Mais les touristes en ont décidé autrement, ce qui a choqué de nombreux passants. « Je suis écoeuré par ce non-civisme. Ma femme, qui ne fait pas de sport nautique, est restée dans notre appartement », explique Gildas, un père de famille venu faire du paddle avec ses enfants.

Crédit photo : Jérôme Fouquet / Ouest-France

En conséquence, la plage pourrait être à nouveau fermée, ce qui serait catastrophique pour les commerces alentours. « Si la plage venait à fermer, j'en voudrais aux touristes et aux forces de l'ordre. Aucun contrôle n'est fait pour réguler le phénomène », s'indigne le cogérant du Punch in Baule, où se vendent des boissons à emporter. Claude d'Harcourt, le préfet de région, a mis en garde la population en annonçant que des sanctions fermes pourraient tomber.

Crédit photo : Jérôme Fouquet / Ouest-France

Source : Ouest-France
Plus d'articles