Une panthère noire aperçue en train de déambuler sur les toits d'un quartier d'Armentières

Par
2 888
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Grosse frayeur hier soir à Armentières (Nord) lorsqu’une panthère noire a été aperçue en train de déambuler sur les toits de la ville. L’animal sauvage a finalement été maîtrisé par les pompiers sans être blessé.

Ils ont d’abord cru à un canular mais ont vite dû se rendre à l’évidence ! Encore incrédules, les riverains du quartier Saint-Roch n’en ont pas cru leurs yeux et ont vécu une fin d’après-midi mouvementée ce mercredi, après le passage impromptu d’un visiteur pour le moins inattendu.

Peu après 18h, alors que la journée se termine dans le calme, des habitants aperçoivent en effet une… panthère noire sur les toits de plusieurs maisons mitoyennes.

Tel un funambule, avec la grâce qu’on lui connaît, l’animal se balade alors le long des gouttières, effectuant des aller-retours dans un appartement dont la fenêtre est ouverte.

Rapidement, la police et les pompiers arrivent sur place après avoir reçu un appel dont ils se souviendront longtemps. Un fonctionnaire ayant même confié à nos confrères de la Voix du Nord n’avoir jamais vu ça en 20 ans de carrière.

Peu habitués à gérer ce genre de situation exceptionnelle, les soldats du feu ont fait preuve de beaucoup de sang-froid et de maîtrise. Une opération qui s’est déroulée sous le regard médusé des passants en contrebas, partagés entre inquiétude et fascination.

Après avoir sécurisé les lieux avec la police, les pompiers ont ensuite réussi à monter le long de la façade du bâtiment pour bloquer la fenêtre principale, profitant du fait que l’animal s’était réfugié dans l’appartement.

Une fois l’ouverture condamnée, une autre équipe s’est faufilée à l’intérieur en passant par l’arrière, afin de maîtriser la panthère.

Un sapeur-pompier vétérinaire a alors réussi à endormir l’animal sans le blesser, en lui administrant une fléchette inoffensive de tranquillisants.

Il a ensuite été mis en cage puis confié à un agent de l’office national de la chasse et de la faune sauvage, avant d’être pris en charge par la Ligue protectrice des animaux. Il devrait rapidement rejoindre un zoo.

Une fois le danger écarté vient le temps des questions : comment diable un tel animal sauvage a pu se retrouver sur les toits ?

Selon les premiers éléments, la panthère - dont le poids avoisinerait les 30 kilogrammes - appartiendrait à l’un des habitants du quartier qui se trouve actuellement en vacances.

Affaire à suivre !

Source : La Voix du Nord
Nord
Commentaires