Une PME bretonne met sur le marché un test rapide pour le Covid-19, une première en France

7 339partages

Un premier test, pouvant détecter le Covid-19 très rapidement, arrive sur le marché français grâce à une entreprise bretonne.

C’est une grande première en France !

Alors que l’épidémie de coronavirus continue de s’aggraver sur le territoire et que l’absence de dépistages massifs dans le pays ne cesse d’alimenter les polémiques, l’entreprise bretonne NG Biotech lance sur le marché un premier test rapide pour le Covid-19.

Basée à Guipry en Ille-et-Vilaine, cette PME a mis en place ce dispositif qui, à partir d’une seule goutte de sang, peut donner le statut sérologique d’un patient en seulement 15 minutes, détectant ainsi la présence d’anticorps pour savoir si la personne est immunisée contre le SRAS Cov 19.

À titre de comparaison, les tests actuels menés sur les patients hospitalisés sont réalisés à partir d’un prélèvement nasal dont le résultat - très fiable - ne peut être connu avant 12 heures.

Crédit photo : NG Biotech

« Ce test est unique en son genre »

Ce nouveau test rapide a été élaboré en partenariat avec le CEA et l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (APHP), au sein des établissements de santé parisiens de Paul Brousse, Lariboisière et Parly 2, ainsi que celui du Kremlin-Bicêtre. Il est destiné au personnel soignant.

« Ce test est unique en son genre dans la mesure où il intègre un auto piqueur et un collecteur de sang », explique ainsi Milovan Stankov, fondateur et PDG de NG Biotech, au micro de France Inter.

Après avoir testé 250 sérums de patients contaminés par le SRAS Cov 19 dans un laboratoire du Kremlin-Bicêtre, les scientifiques ont pu constater la fiabilité du test.

« La quantité d’anticorps est parfois suffisante au bout de 5 jours mais à 10 jours, l’efficacité du test est de 70 % et à 15 jours de 98 % », affirme Thierry Naas (Directeur du Centre national de recherche et praticien à l’hôpital du Kremlin Bicêtre), qui a participé au projet.

Au-delà du fait qu’il peut déterminer si oui ou non un patient est atteint du Covid-19, ce test sérologique peut surtout renseigner sur le statut immunitaire d’une personne. Ce qui pourrait s’avérer déterminant au moment de la sortie de confinement, mais aussi et surtout pour les personnels soignants.

En effet, « cela leur permettra d’être plus sereins en allant travailler. Ils sont en première ligne et en dépit de toutes les protections, le risque zéro n’existe pas », indique Thierry Naas.

Rassurés quant à leur potentielle immunité grâce au test, les médecins, infirmiers, infirmières et autres brancardiers pourront ainsi faire leur travail sans la moindre appréhension.

NG Biotech a d’ores et déjà lancé la production de ces tests. L’entreprise espère en fabriquer 120 000 au mois d’avril et ambitionne les 6 millions d’unités dans 6 mois.

Toutefois, les Français souhaitant se faire tester devront encore patienter pour pouvoir en bénéficier car, comme le rappelle Milovan Stankov, « il est trop tôt pour le proposer aux particuliers », le test étant avant tout « destiné aux professionnels de santé ».

Source : France Inter
Plus d'articles
À lire aussi