Cette pub misogyne d'un supermarché, évoquant une fellation, fait polémique, l'enseigne accuse... « le stagiaire »

Bouton whatsapp

Une publicité pour le moins douteuse a récemment provoqué l'ire de certaines personnes au point d'être retirée.

Certains entrepreneurs cyniques prétendent que toute publicité est bonne à prendre et que même un « bad buzz » vous rendra service en faisant connaître votre business. Mais à l’heure où la société ne tolère plus certains écarts, il y a des faux pas qui peuvent coûter très cher.

La société Halle O Discount, une enseigne francilienne de supermarchés, vient de l’apprendre à ses dépens !

Après avoir publié sur facebook une publicité de mauvais goût évoquant une fellation, l'un de ses magasins, basé à Lognes (Seine-et-Marne), a ainsi été contraint de supprimer son post devant le tollé suscité.

Jugée sexiste, une pub douteuse évoquant une fellation a été retirée

Repérée par de très nombreux internautes, cette publicité jugée sexiste a en effet été retirée après avoir provoqué une véritable polémique sur les réseaux sociaux. Certains réclament même des excuses publiques.

« La semaine passée, certains hommes étaient plus qu’heureux avec le nouveau Fifa. Certains n’ont pas été gâtés par cette chance du coup nous vous proposons votre petit plaisir. Mesdames, un coussin à 3 euros l’unité, faites une pierre deux coups avec une double utilisation, très beau sur le canapé ou sur le lit mais aussi très utile si vous vous mettez à genoux. Jusqu’à épuisement des stocks », pouvait-on lire ainsi sur ce message posté le 6 ou 7 octobre dernier, avant d'être supprimé.

Selon nos confrères du Parisien, des excuses ont été faites mardi 11 octobre aux clients du magasin.

« Je tiens à présenter nos excuses à la clientèle. On ne valide pas ces propos qui n’illustrent pas l’esprit de la marque », a par ailleurs déclaré l’enseigne dans les colonnes du quotidien.

Pour justifier cette erreur, la direction a rejeté la faute sur un stagiaire, qui serait à l’origine du message. « Personnellement choquée », la gérante du magasin affirme qu’elle était absente lors de la publication et qu’elle n’aurait découvert la publicité que bien plus tard à son retour de vacances. « En tant que femme, je suis en colère. Jamais, je n’aurais accepté ça si j’avais été présente », assure-t-elle ainsi.

Pour prouver sa bonne foi, cette dernière explique par ailleurs que le magasin est majoritairement composé de femmes, qui ont toutes été « heurtées » par ces propos offensants.

Pas sûr néanmoins que cette explication soit suffisante pour apaiser la colère de certaines personnes.

Halle O Discount se serait sûrement bien passé de cette mauvaise pub !

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter