Cette pub misogyne d'un supermarché, évoquant une fellation, fait polémique, l'enseigne accuse... « le stagiaire »

Une publicité pour le moins douteuse a récemment provoqué l'ire de certaines personnes au point d'être retirée.

Certains entrepreneurs cyniques prétendent que toute publicité est bonne à prendre et que même un « bad buzz » vous rendra service en faisant connaître votre business. Mais à l’heure où la société ne tolère plus certains écarts, il y a des faux pas qui peuvent coûter très cher.

La société Halle O Discount, une enseigne francilienne de supermarchés, vient de l’apprendre à ses dépens !

Après avoir publié sur facebook une publicité de mauvais goût évoquant une fellation, l'un de ses magasins, basé à Lognes (Seine-et-Marne), a ainsi été contraint de supprimer son post devant le tollé suscité.

Jugée sexiste, une pub douteuse évoquant une fellation a été retirée

Repérée par de très nombreux internautes, cette publicité jugée sexiste a en effet été retirée après avoir provoqué une véritable polémique sur les réseaux sociaux. Certains réclament même des excuses publiques.

« La semaine passée, certains hommes étaient plus qu’heureux avec le nouveau Fifa. Certains n’ont pas été gâtés par cette chance du coup nous vous proposons votre petit plaisir. Mesdames, un coussin à 3 euros l’unité, faites une pierre deux coups avec une double utilisation, très beau sur le canapé ou sur le lit mais aussi très utile si vous vous mettez à genoux. Jusqu’à épuisement des stocks », pouvait-on lire ainsi sur ce message posté le 6 ou 7 octobre dernier, avant d'être supprimé.

Selon nos confrères du Parisien, des excuses ont été faites mardi 11 octobre aux clients du magasin.

« Je tiens à présenter nos excuses à la clientèle. On ne valide pas ces propos qui n’illustrent pas l’esprit de la marque », a par ailleurs déclaré l’enseigne dans les colonnes du quotidien.

Pour justifier cette erreur, la direction a rejeté la faute sur un stagiaire, qui serait à l’origine du message. « Personnellement choquée », la gérante du magasin affirme qu’elle était absente lors de la publication et qu’elle n’aurait découvert la publicité que bien plus tard à son retour de vacances. « En tant que femme, je suis en colère. Jamais, je n’aurais accepté ça si j’avais été présente », assure-t-elle ainsi.

Pour prouver sa bonne foi, cette dernière explique par ailleurs que le magasin est majoritairement composé de femmes, qui ont toutes été « heurtées » par ces propos offensants.

Pas sûr néanmoins que cette explication soit suffisante pour apaiser la colère de certaines personnes.

Halle O Discount se serait sûrement bien passé de cette mauvaise pub !


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.