À 76 ans, elle fait 4 km sur le marchepied extérieur d'un train avec le bras coincé dans la porte

Bouton whatsapp

Voici une histoire incroyable dont beaucoup d’entre vous n’ont sans doute pas entendu parler. Fin juillet dernier, une septuagénaire s'est retrouvée bloquée sur le marchepied d'un train et elle a parcouru plusieurs kilomètres dans cette situation. Et pour cause, son bras était coincé dans la porte automatique d'une rame et le conducteur ne s’en était pas rendu compte.

Crédit : Enzojz / iStock

À voir aussi

Pour Odette, la retraitée azuréenne de 76 ans, tout s’est déroulé le 22 juillet dernier. Alors qu’elle s’apprêtait à descendre à un arrêt, son bras s'est retrouvé coincé dans la porte automatique d'un wagon. Mais problème, en gare, personne ne la voit dans cette position pour le moins inconfortable et le train va repartir comme si de rien n’était. Bloquée sur le marchepied, la septuagénaire qui prévoyait d’effectuer le trajet entre Nice et la commune de Saint-Martin-du-Var va rester à l’extérieur pendant environ 4 kilomètres.

Ce sont des automobilistes qui circulaient sur une route longeant le chemin de fer qui apercevront la silhouette d’Odette accrochée au train et donneront rapidement l’alerte. Finalement, le train a pu être arrêté au niveau de la commune de Plan-du-Var, ce qui a permis la prise en charge relativement rapide par les secours. Malheureusement, malgré ses efforts pour éviter les obstacles, de nombreux chocs violents ont eu lieu sur le parcours et la retraitée a fini dans un état critique. Sa jambe gauche est notamment désarticulée et ensanglantée et elle souffre de nombreuses fractures.

Deux mois après ce terrible accident, la septuagénaire qui a miraculeusement survécu tente de réapprendre à marcher dans un centre spécialisé. Après plusieurs opérations, Odette va mieux mais elle n’est toujours pas au bout de ses peines. « J'ai eu peur d'être amputée. À un moment, je me suis dit que j'allais mourir mais je me suis accrochée et j'ai pensé à mes petits-enfants » a-t-elle confié à nos confrères de Nice-Matin.

Crédit : Frantz Bouton

Un accident sans doute évitable

Odette a également profité de cette interview pour revenir sur les circonstances précises dans lesquelles s’est déroulé le drame. Elle a notamment expliqué qu’elle se déplaçait lentement en raison d’une ancienne blessure au coude qui l’obligeait à utiliser des béquilles. Lorsqu’elle a souhaité descendre du train, elle a affirmé avoir demandé de l’aide au contrôleur présent à bord, sans que ce dernier n’y prête attention. Elle a déclaré : « il m'a complètement oubliée. Un jeune avec des écouteurs, que j'ai sollicité, ne m'a pas entendu. Du coup, j'ai commencé à descendre comme j'ai pu. Les portes se sont refermées sur mon bras droit, le caddie est resté à l'intérieur et le train a démarré. »

Une enquête est toujours en cours pour comprendre et déterminer les responsabilités éventuelles.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter