Chine : ce train aérien révolutionnaire se déplace à 120 km/h et ne consomme aucune énergie

Bouton whatsapp

Une nouvelle piste d'essai du Sky Train, dans le sud de la Chine, a permis d'inaugurer le premier système de transport en commun à sustentation magnétique au monde, qui utilise des aimants permanents au lieu d'électroaimants. Il est ainsi capable de maintenir ses wagons suspendus indéfiniment sans alimentation électrique, une grande première.

Crédit : CCTV

À voir aussi

Les avantages des systèmes de transport public à sustentation magnétique sont assez clairs : ils sont presque silencieux, nécessitent peu d'entretien et éliminent la résistance au roulement, de sorte qu'ils utilisent moins d'énergie pour accélérer. En revanche, ils ne sont pas souvent utilisés dans les services de transport en commun à vitesse lente, car l'énergie utilisée pour faire léviter un train à sustentation magnétique conventionnel ajoute environ 15 % à la facture énergétique globale à des vitesses suburbaines, par rapport à un métro.

Mais cela ne vaut que si l'on utilise des électroaimants. Les aimants permanents délivrent leurs forces magnétiques 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et gratuitement à condition que vous puissiez vous procurer les métaux rares nécessaires pour en faire des aimants permanents. Et justement, la Chine possède près de 40 % des réserves mondiales de ces matériaux, soit deux fois plus que son voisin le Vietnam, qui occupe la deuxième place. Elle extrait également beaucoup plus de ces métaux que n'importe quel autre pays, et elle domine la chaîne de traitement et d'approvisionnement - six entreprises publiques chinoises seulement ont produit 85 % des métaux rares dans le monde en 2020.

Pour l'instant, le Sky Train dévoilé la semaine dernière dans le comté de Xingguoil est seulement expérimental. Il s’agit d'une simple voie d'essai de 800 mètres, construite sur des poteaux en acier qui soulèvent la voie de 10 mètres dans les airs. Un train à deux wagons transportant jusqu'à 88 passagers est suspendu magnétiquement sous la voie, sans aucun contact avec elle, il glisse, silencieux et sans frottement, entre des plates-formes de passagers surélevées, à une vitesse pouvant atteindre 80 km/h. Une fois les essais terminés, le système sera étendu à une piste de 7,5 km, avec une vitesse maximale plus élevée d'environ 120 km/h.

Crédit : CCTV

Crédit : CCTV

Un train qui a de nombreux avantages

Évidemment, comme il est monté sur des poteaux, il nécessite moins d'espace au sol qu'un train léger et, selon le South China Morning Post, ces trains du ciel coûtent environ un dixième du prix d'un métro, même en tenant compte des importantes quantités de néodyme utilisées. Et pour cause, un aimant renforcé au néodyme perd moins de 5 % de son magnétisme en un siècle. Grâce à cette méthode, ces nouvelles installations pourraient ainsi se montrer particulièrement durables et donc limiter largement le coût de maintenance.

Crédit : CCTV

Crédit : CCTV

Source : Daily Mail
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter