Une tigresse blanche très rare est née dans un zoo du Nicaragua

1 719partages

Dans le zoo national du Nicaragua, en Amérique centrale, une petite tigresse blanche est née la semaine dernière. Cette espèce très rare est aujourd'hui en danger.

Il y a quelques jours, le zoo national du Nicaragua, situé à Masaya, a accueilli un nouvel arrivant. Il s'agit d'une petite tigresse blanche qui est née le 5 janvier. L'annonce a été faite par Eduardo Sacasa, le directeur du zoo.

Crédit photo : Inti Ocon / AFP

Le félin a été appelé Nieve, qui signifie neige, en raison de sa couleur atypique.

Une anomalie génétique

À sa naissance, Nieve pesait 954 grammes. Rejetée par sa mère, elle doit désormais être nourrie toutes les trois heures à l'aide d'un biberon. C'est la femme du directeur du zoo qui se charge de cette tâche.

« La tigresse est née avec des problèmes respiratoires et un léger rhume, elle est traitée avec des médicaments », affirme Eduardo Sacasa.

Crédit photo : Inti Ocon / AFP

La tigresse est atteinte de leucisme, une anomalie génétique. L'apparition du tigre blanc provient d'une mutation génétique naturelle du tigre du Bengale. Différent de l'albinisme, il est sans danger pour les félins, même s'il leur pose des complications pour chasser dans la nature, en raison de leur couleur trop visible.

Les parents de Nieve sont deux tigres orangés. La tigresse a hérité de la mutation génétique de son grand-père, qui était lui aussi un tigre blanc.

Une espèce très rare

Depuis 1950, aucun tigre blanc n'a été vu à l'état sauvage en Inde. Cette espèce est très rare, puisqu'on ne compte qu'environ 300 tigres blancs dans le monde. La plupart vivent dans des zoos comme en France, en Allemagne, aux États-Unis ainsi qu'au Mexique.

Crédit photo : Inti Ocon / AFP

La naissance de Nieve est la première de cette espèce dans un zoo d'Amérique centrale. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, les tigres dans leur ensemble sont une espèce en danger.

Aujourd'hui, on en compte 3 800 dans le monde, contre 100 000 le siècle dernier.

Source : Geo
Plus d'articles
À lire aussi