Fréjus : une tortue marine est venue pondre ses oeufs sur la plage des Sablettes

39Kpartages

Dans la nuit de vendredi à samedi, une tortue marine de l’espèce Caretta Caretta, ou tortue caouanne, est venue pondre ses oeufs sur la plage des Sablettes à Fréjus. Un évènement exceptionnel.

Crédit Photo : DR

« La ponte a eu lieu vers 1 heure du matin. C'est étonnant que la tortue ait choisi un site si animé : il y a un marché de nuit, des éclairages... La police municipale était à proximité et les agents sont restés à côté de la tortue puis ils ont balisé la zone afin de protéger les oeufs », explique Sidonie Catteau, référente locale du Réseau des tortues marines de Méditerranée française (RTMMF) et chargée de projet à l’association Marineland.

Une ponte rarissime

« Nous sommes allés nous assurer que la tortue observée sur cette plage avait bien pondu et, effectivement, nous avons vu en déblayant du sable les oeufs dans le nid à 20 cm de profondeur », ajoute la référente locale.

Cette dernière souligne également que le nid a été rebouché une fois l’identification terminée. Afin d’éviter tout problème, un dispositif de protection a été placé autour du nid de la tortue.

De plus, le personnel de la maIrie de Fréjus ainsi que celui de l’agglomération vont se relayer pour assurer la surveillance des lieux.

Une autre tortue repérée sur une autre plage

Le week-end dernier, les traces d’une autre tortue ont été observées sur une autre plage de Saint-Aygulf. Pour le moment, les équipes de spécialités envoyées sur place n’ont pas retrouvé de nid :

« Il peut y avoir des montées de tortues sans qu'il n'y ait de ponte. La tortue est peut-être allée pondre ailleurs. Durant quelques jours des équipes vont parcourir les pages des alentours pour voir s'il n'y a pas d'autres traces », précise Sidonie Catteau.

En 2016, une tortue caouanne était déjà venue pondre sur cette même plage de Saint-Aygulf. Après deux mois et demi d’attente, les bébés tortues ont pointé le bout de leur nez. Aidés par les équipes scientifiques, les reptiles avaient pu gagner la mer.

L’Observatoire des tortues marines de France métropolitaine note une activité de reproduction plus régulière depuis 2016 pour cette espèce protégée. La raison ? L’augmentation de la température de l’eau en Méditerranée française.

Source : Var matin
Plus d'articles