La maire de Washington fait inscrire un immense « Black Lives Matter » en face de la Maison Blanche

8 705partages

À l’heure où les États-Unis se déchirent autour de la question du racisme et des violences policières, la ville de Washington DC a décidé de frapper un grand coup. Muriel Bowser, maire de l’agglomération, a souhaité faire passer un message de paix et de soutien en inscrivant le tristement célèbre « Black Lives Matters » dans une rue de la capitale américaine.

Et ce n’est pas n’importe quel lieu qui a été choisi pour peindre l’œuvre! En effet, l’immense phrase mesurant plus d’une centaine de mètres a vu le jour sur la principale avenue de Washington, celle qui mène directement à la Maison Blanche. Dans la foulée, la municipalité a également changé le nom de l’habituelle 16ème rue qui est devenue la « Black Lives Matter Plaza ». Non loin de là se trouve également l’église où Donal Trump a posé avec une Bible à la main lors d’une séance photo controversée. Une petite provocation de la part de la mairie locale qui a beaucoup plu aux défenseurs de la cause noire.

Publicité

Crédit : Action News

La cause noire américaine mise en avant

Il faut dire que les images sont saisissantes. Prises du balcon d’un immeuble surplombant la rue, elles montrent l’inscription géante « Black Lives Matters » en lettres capitales dans un jaune qui semble vouloir alerter les passants. Après la violence, espérons que les États-Unis fassent dorénavant preuve de respect et d’empathie envers ses minorités. Pour rappel, une vague d’indignation s’élève à travers le pays depuis le meurtre de George Floyd, un Afro-Américain assassiné lors d’un contrôle par un agent de police le 25 mai dernier à Minneapolis.

Le fantasque Président américain, qui n’a jamais condamné l’attitude des policiers lors de la mort de George Floyd, n’a pas encore réagi à cette initiative mais il y a fort à parier qu’il n’apprécie guère la politique d’urbanisme de la ville.

Crédit : India Times

Crédit : La vie sénégalaise

Crédit : Pedestrian TV

Crédit : The Citizen NG

Source : Business Insider
Plus d'articles