Jean-Pierre Pernaut : 5 moments forts qui auront marqué le JT de 13h

Près de 33 ans après sa première présentation du journal télévisé de 13h (le 22 février 1988, ndlr), Jean-Pierre Pernaut fera ses adieux demain à l’heure du déjeuner. Ce vendredi 18 décembre 2020 restera donc comme une date historique chez tous les fans du célèbre présentateur. Et ils sont nombreux ! En effet, depuis plusieurs années, il figure en tête du classement des personnalités télé préférées des Français.

Crédit : Olivier Lejeune / LP

À voir aussi

Aujourd’hui, pour beaucoup d’entre nous, Jean-Pierre Pernaut fait presque partie de la famille. Il faut dire que même celles et ceux qui ont la quarantaine ou moins n’ont jamais connu un JT de 13h sur TF1 sans lui, alors forcément, cela marque.

Mais plus qu’une longévité extraordinaire, il sera rentré dans le cœur des gens grâce à ses qualités humaines. Son image d’homme gentil, abordable, simple et surtout proche des gens a fait son succès et explique sans doute pourquoi il est apprécié à ce point.

Il avait annoncé son départ lui-même le 15 septembre dernier en direct de son plateau, et le jour J tant redouté par les téléspectateurs est donc pour demain. Mais Jean-Pierre Pernaut ne s'arrête pas là pour autant, il a annoncé la création de JPP TV, une plateforme en ligne où seront proposés des sujets régionaux créés par la Une (magazines ou de reportages diffusés dans les journaux télévisés).

Des initiatives solidaires

Aux paroles, Jean-Pierre Pernaut a souvent joint les actes en organisant plusieurs opérations afin de mettre en avant les terroirs et les régions de France dans le but d’aider leurs acteurs.

Il a notamment créé « Le plus beau marché » qui donne la possibilité aux correspondants locaux de défendre un marché et au public de voter pour celui qu’il préfère, mais également « SOS Village » dont l’objectif est de mettre en relation des repreneurs et des commerçants partout sur le territoire national. En cette fin d’année 2020, il avait souhaité mettre à l’honneur les artisans en présentant des reportages intitulés « Votre coup de cœur de Noël ».

1. Son émotion en annonçant le décès de Guy Béart

Jean-Pierre Pernaut, c’est avant tout un grand cœur et une sensibilité palpable. Pour preuve sa vive émotion lorsqu’il annonce en direct la mort de Guy Béart, immense auteur-compositeur-interprète et grand nom de la chanson française. Troublé et les yeux chargés de larmes, il bégaye puis se reprend pour finir sa phrase et déclare : « Pardon, je ne peux pas cacher mon émotion. »

2. Son agression à l'antenne par des boules de neige

Le 17 décembre 2009, alors que le journal touche à sa fin, les téléspectateurs ont une surprise en direct : Jean Pernaut se retrouve attaqué de toutes parts par ces collaborateurs et reçoit des boules de neige ! Évidemment, il le prend à la rigolade et la scène témoigne de l’humour ainsi que de l’autodérision dont il a toujours su faire preuve pendant sa messe du 13h.

3. Son amour pour les régions et le patrimoine français

Crédit : IBO / SIPA

S’il y a bien une chose que chacun retiendra du JT de Jean-Pierre Pernaut, c’est sa passion pour les terroirs et leur savoir-faire. En effet, tout au long des 33 années qu’il aura passé aux commandes de l’émission de 13h, le présentateur s’était fait une spécialité de mettre la lumière sur les petites mains qui font vivre nos régions.

4. Sa sortie contre les joueurs de l’équipe de France de football

Les trois décennies de Jean-Pierre Pernaut au 13h auront également été marquées par son humanité et sa franchise. À l’occasion de l’Euro 2012, lors duquel l’équipe de France avait été éliminée par l’Espagne en quart de finale après une compétition très moyenne, le présentateur vedette de TF1 avait profité de sa présence à l’antenne pour tacler les joueurs.

5. Son coup de gueule sur la gestion de la crise sanitaire

Le 24 avril dernier, en plein confinement, alors qu’il reste chez lui comme la majorité des Français, Jean-Pierre Pernaut livre quotidiennement de son domicile une pastille (intitulée « Le 13h à la maison ») à son remplaçant Jaques Legros. Pendant sa prise de parole de quelques minutes, il fait part de l’étonnement qu’il a ressenti lors de sa première sortie en voyant « un monde fou sur les trottoirs, des adultes, des enfants qui jouent. Plein de monde, sans masque, sans contrôle (…) ».

Et en bonus, on ne pouvait pas s’empêcher de vous partager la vidéo de sa première apparition à la télévision lors d’un reportage à Bohain-en-Vermandois dans l'Aisne pour Nord Picardie Actualités. C’était le 8 août 1972 et il était alors âgé de 22 ans. La voici :