J.K. Rowling révèle avoir été victime de violences conjugales et d'agressions sexuelles

22partages

Actuellement dans la tourmente suite à des propos jugés transphobes, J.K. Rowling, auteure de la saga Harry Potter, a révélé avoir «survécu à des violences conjugales et des agressions sexuelles».

C’est dans un billet de blog, publié ce mercredi soir, que J.K. Rowling s’est prêté à des surprenantes révélations douloureuses concernant son passé.

Publicité

Crédit photo : Shutterstock / s_buckley

L’auteure de Harry Potter fait des révélations étonnantes sur son passé

Accusée de transphobie, elle explique faire ces révélation pour mettre en contexte ses commentaires controversées qui avaient fait polémique. Daniel Radcliffe en personne, l’interprète de Harry Potter, avait pris la défense des personnes transgenres contre J.K. Rowling.

« J’ai un passé complexe » révèle-t-elle avant de confier avoir « survécu à des violences conjugales et des agressions sexuelles ». Un passé qu’elle gardait secret jusqu’alors afin de protéger sa fille issue de son premier mariage. Subissant un «mariage violent» comme elle le décrit, elle s’est ensuite remariée en 2001 avec Neil Murray, un médecin écossais qu’elle définit comme « un homme vraiment bon ».

J.K. Rowling se défend d’être transphobe

Selon, ce passé traumatisant « dessine » ses peurs et ses opinions. Cependant, elle en profite aussi pour revenir sur ses accusations et se défend d’être une personne transphobe : « Je pense que la majorité des personnes s’identifiant comme trans non seulement ne constituent aucune menace pour les autres, mais sont vulnérables. Elles ont besoin d’être protégées et le méritent » écrit-elle.

Plus d'articles