« La France a un Incroyable Talent » : le récap de l'épisode 3, rempli de prestations émouvantes

355partages

Ce soir, la troisième émission de la nouvelle saison de « La France a un Incroyable Talent » a été diffusée sur M6. Lors de cet épisode, 12 candidats se sont qualifiés pour poursuivre l'aventure.

Le troisième épisode de « La France a un Incroyable Talent » a dévoilé de nouveaux candidats, plus impressionnants les uns que les autres. Entre danse, magie, peinture et chant, des talents spectaculaires ont été dévoilés. Ce soir, des thèmes sensibles ont été abordés, comme le harcèlement, les violences conjugales et le travail des soignants.

Jugés par Marianne James, Eric Antoine, Sugar Sammy et Hélène Ségara, 12 candidats se sont qualifiés pour la prochaine étape. Les autres n'ont malheureusement pas réussi à convaincre les jurés.

Une danse contre le harcèlement

Les premiers à se lancer sur la scène de l'émission ont été les basketteurs « Barjots Dunkers ». La troupe de sportifs venus de Vendée a aligné les paniers tout en faisant des sauts sur des trampolines. Avec un hommage à Kobe Bryant à la fin de leur numéro, ils ont récolté l'accord unanime des jurés pour continuer l'aventure.

Mila a ensuite apporté une grande émotion sur le plateau. Âgée de 14 ans et victime de harcèlement, elle a proposé une danse contemporaine sur ce thème qui lui tenait à cœur. La jeune fille a ému le jury et a obtenu 4 oui pour accéder à la prochaine étape.

Après ces deux prestations qui ont enchanté le jury, Lise et Christian ont présenté une chanson qu'ils avaient composée pendant le confinement. Malheureusement, ils n'ont pas obtenu l'approbation des experts.

Entre spectacle et émotion

Léa Kyle est une jeune femme de 24 ans qui proposé un numéro de quick change, qui consiste à changer de costume très rapidement. Avec une vitesse impressionnante et la contribution de Karine Le Marchand, elle a conquis les jurés à l'unanimité.

Un rappeur s'est ensuite présenté sur la scène de « La France a un Incroyable Talent ». Mr Chepair est brancardier de profession et a tenu à pousser un coup de gueule sur les conditions de travail des soignants. Grâce à son hommage au personnel hospitalier, il a accédé à la prochaine étape avec 4 oui.

La « Tap Compagny Or » est une troupe de danseurs de jeunes de 12 à 28 ans. L'équipe de nombreux enfants déguisés en petits lutins colorés a été créée spécialement pour l'émission. Avec 3 oui et un non, les artistes accèdent à la suite de la compétition.

Un golden buzzer pour un danseur

Lola Rose, une amatrice de burlesque, a ensuite proposé un numéro qui n'a pas été apprécié par le jury puisqu'elle a essuyé quatre refus.

Une prestation dangereuse a par la suite divisé les jurés. Mat Ricardo a effectué un numéro mêlant vitesse et précision, en passant rapidement un couteau entre ses doigts. L'artiste a eu 3 oui et un non et continue l'aventure.

Antony Cesar est un jeune homme de 18 ans qui a interprété une danse poétique et remplie d'émotion, en alternant danse classique, contemporaine et urbaine. À la fois acrobate et amateur de cirque, il a comblé le jury et récolté un golden buzzer de la part d'Hélène Ségara, ce qui l'emmène directement à la finale.

Il était déjà venu l'année dernière et a retenté sa chance pour la nouvelle saison. Téo Lavabo était venu habillé en sirène, et il est réapparu dans une combinaison très moulante, en interprétant une chanson aux paroles humoristiques et osées. Pour sa folie, il récolte trois oui et un non.

Un numéro de peinture inédit

La prestation du candidat suivant a été enregistrée et diffusée sur un écran géant. Avec de la peinture qui s'effaçait au fur et à mesure, Alex Dowis a proposé un spectacle rempli de poésie. Cette technique jamais vue lui a permis de délivrer un beau message sur la guerre. L'artiste poursuit la compétition avec 3 oui et un non.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Alex Dowis (@alexdowis) le

Deux candidats se sont ensuite succédés. Lord Scrat a fait du air guitare, et Corinna a proposé une prestation onirique. Malheureusement, ils n'ont pas convaincu les jurés.

La gendarme Éloïse Lapaille a chanté une chanson en anglais sur les violences conjugales. En faisant passer un message sur ce thème sensible, elle accède à la prochaine étape avec 4 oui de la part des jurés.

Un slameur de 92 ans

Les deux acrobates Mario et Carlos ont proposé un numéro tout en équilibre. Mario avait déjà participé à l'émission mais il s'était blessé alors qu'il avait récolté un golden buzzer. Il pourra retenter sa chance d'accéder à la finale puisque les camarades ont été qualifiés pour la suite de l'aventure.

Pour conclure la soirée, Bernard, surnommé Slow Périlleux, a fait un slam. Âgé de 91 ans, il est le doyen de toute l'histoire de « La France a un Incroyable Talent ». Son texte sur son grand âge a ému le jury et il a obtenu une standing ovation de la part du public. Il continue la compétition.

Plus d'articles