Netflix : 10 choses à savoir sur le géant du streaming

Vous passez de longues heures à regarder des films et des séries sur Netflix mais connaissez-vous vraiment l’Histoire et les secrets de la célèbre plateforme de streaming ? À travers cet article et les 10 points qu’il présente, vous allez en apprendre beaucoup sur cet outil qui s’est développé de manière impressionnante au cours des dernières années. On parie que vous ignorez la plupart des faits mentionnés ci-dessous !

Crédit : Netflix

De petit site web spécialisé dans la vente de DVD par correspondance à leader mondial du streaming en ligne, Netflix peut se targuer d’avoir su évoluer de façon incroyable.

À l’heure où vous lisez ces lignes, l’entreprise fondée en 1997 (eh oui, il y a déjà près de 24 ans!) par Reed Hastings et Marc Randolph ne ressemble plus du tout à ce qu’elle était lors de sa création. Idem pour son concept qui a complètement changé pour devenir celui que l’on connaît tous aujourd’hui.

D’ailleurs, à l’origine, Netflix ne s’appelait même pas Netflix mais Kibble. Et ses créateurs n’imaginaient certainement pas que leur entreprise deviendrait la multinationale actuelle qui écrase tout sur son passage et s’est même imposée dans le secteur réputé assez fermé du septième art.

Pour autant, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il existe encore quelques pays dans lesquels le célèbre service de streaming californien n’est pas accessible.

Voici ce qu’il faut savoir sur Netflix :

Netflix est une vieille entreprise

Si beaucoup d’entre nous ont connu Netflix durant les quatre ou cinq dernières années (notamment car la plateforme n’est arrivée en France qu’en 2014, ndlr), en réalité l’entreprise américaine devenue l’une des plus célèbre dans le monde est bien plus ancienne que cela.

En effet, elle a été créée le 29 août 1997, soit avant Google, mais également bien antérieurement à Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, YouTube ou encore Pinterest. C’est la preuve, s’il en fallait une, qu’il faut parfois de nombreuses années à une société pour se développer à grande échelle et finalement atteindre son apogée.

Netflix était à l’origine un vendeur de DVD

Avant de se lancer dans le streaming en 2007 et de devenir plus tard le roi incontesté du streaming, Netflix a longtemps été un business bien plus terre à terre. Au départ de l’aventure, c’est-à-dire en 1997, il s’agissait d’un concept de vidéoclub par correspondance où les cinéphiles des États-Unis pouvaient commander leurs films au format DVD sur un site web et le recevoir par la poste.

À cette époque, les deux fondateurs de l’entreprise ont profité de l’arrivée de technologie DVD qui était bien plus pratique que la VHS pour l’envoi car transportable dans une simple enveloppe. Dès 1999, Netflix met au point un système d’abonnement mensuel permettant à ses clients de louer de nombreux films chaque mois.

Netflix a été créé sur une idée originale

Lors d’une interview accordée au magazine Fortune en 2009, Reed Hastings, le cofondateur de Netflix et actuel CEO, a confié : « la genèse de Netflix remonte à 1997, lorsque j'ai reçu ces frais de retard, environ 40 dollars. Je m'en souviens parce que j'étais embarrassé. C'était à l'époque des VHS, et cela m'a fait penser qu'il y avait un gros marché. J'ai donc commencé à étudier la possibilité de créer une entreprise de location de films par correspondance. Je ne connaissais pas les DVD, et un ami m'a dit qu'ils allaient arriver sur le marché. J'ai couru chez Tower Records à Santa Cruz, en Californie, et je me suis envoyé des CD par la poste, juste un disque dans une enveloppe. Il a fallu 24 heures pour que le courrier arrive chez moi, et je les ai ouverts et les disques étaient tous en bon état ».

C’est cette péripétie qui lui aurait donné l'idée du service de location par courrier.

Netflix avait un autre nom au départ

En 1997, lorsque Reed Hastings et Marc Randolph ont créé l’entreprise qui allait devenir Netflix, cette dernière s’appelait Kibble.

Elle a porté ce nom pendant les six premiers mois qui ont précédé son lancement officiel. Ce nom a été volontairement choisi à la va-vite par les fondateurs afin de se forcer à trouver un meilleur nom. « Nous devons nous mettre d'accord sur quelque chose. C’est ce que nous avons fait. Il n'y a pas eu de vote à mains levées, ou de scrutin à bulletin secret. Nous étions tous d'accord : nous étions Netflix » a expliqué Marc Randolph à l’occasion d’une session de questions-réponses sur le site Quora en 2019.

Pour information, « Net » vient du mot « Internet » et « flix » de « flicks » qui signifie « films » en anglais.

Netflix n’est pas disponible partout dans le monde

Si le géant du streaming est aujourd’hui accessible depuis l’immense majorité des pays du monde, les internautes issus de certaines zones géographiques n’ont toujours pas la possibilité de s’y connecter.

Par exemple, en Corée du Nord, en Syrie et dans la région de Crimée (située au sud de l'Ukraine et à l'ouest du kraï de Krasnodar en Russie, qui s'avance dans la mer Noire), il est impossible de se rendre sur Netflix en raison de sanctions économiques imposées par les États-Unis. L’autre pays dans lequel la plateforme n’a pas pu s’implanter est la Chine.

Cela s’explique par le fait que l’entreprise n’a pas eu l'autorisation du gouvernement chinois, qui est obligatoire. Désormais, plusieurs plateformes nationales très suivies s’y partagent le marché et l’arrivée de Netflix ne serait plus vraiment d’actualité.

Netflix aurait pu être racheté par Canal+

Juste avant que le géant du streaming arrive en France, il n’était pas réellement vu comme un concurrent par l’industrie audiovisuelle française. En témoigne notamment les mots du président de Canal+ d'alors, Bertrand Méheut, qui avait déclaré lors d’un Festival de Cannes : « Netflix, je n'y crois pas ». Mais Rodolphe Belmer, ancien directeur général de la chaîne cryptée, avait pourtant senti venir son expansion spectaculaire en suggérant à sa maison mère (Vivendi, ndlr) de racheter Netflix.

C’était en 2013. La direction du groupe spécialisé dans les contenus, les médias et la communication avait refusé de franchir le pas et a donc raté l’occasion de mettre la main sur l’entreprise avant que son succès ne devienne mondial. Aujourd’hui, Canal+ propose l’accès à Netflix à ses abonnés et Rodolphe Belmer siège au conseil d’administration du géant californien.

Netflix impose des caméras aux réalisateurs

Il n’est pas rare que les réalisateurs et les scénaristes mettent en avant la plateforme de streaming pour la grande liberté qu’elle laisse aux créateurs de longs-métrages et de séries. Cependant, Netflix leur impose tout de même quelques règles, notamment en ce qui concerne le choix des caméras.

En effet, ces dernières doivent être approuvées par l’entreprise car elles doivent être capables de filmer en 4K ou dans une qualité supérieure. Ainsi, les réalisateurs ont l’obligation contractuelle de la ou les choisir parmi une liste d'une quarantaine de modèles, régulièrement mise à jour et publiée sur le site de Netflix.

Seules quelques exceptions sont tolérées lors de scènes enregistrées par drone ou sous l’eau, mais elles doivent être très largement minoritaires.

Netflix propose un catalogue différent selon les pays

Vous imaginiez peut-être que le catalogue de films et de séries proposés par Netflix était le même dans tous les pays où le service est disponible mais c’est faux. Pour des raisons d’achat de droits, les contenus diffèrent énormément d’un État à l’autre.

En 2020, Surfshark, un célèbre fournisseur de services de réseau privé virtuel (VPN) a réalisé un classement des pays qui possède le meilleur catalogue, que ce soit sur le plan quantitatif et qualitatif, et vous allez voir que les disparités sont très grandes selon le pays des utilisateurs.

Les États-Unis et le Canada arrivent en tête avec 5 879 films, séries et documentaires. La France, elle, n’arrive qu’à la 43ème place. De son côté, la Corée du Sud est l’État qui a le catalogue le plus qualitatif avec 109 films oscarisés. C’est par exemple 24 de plus que la Suisse, qui truste la deuxième position du classement dans ce domaine.

Là encore, nous sommes à la traîne puisque la France n’est même pas dans le top 10 (15e pour les films et 17e pour les séries, ndlr). Dommage !

Netflix a une vidéo test contenu étrange

Vous êtes un grand fan de Netflix et pensez connaître ses contenus les plus originaux ? Eh bien ce n’est sûrement pas le cas. Et pour cause, le programme le plus étrange de la plateforme est sans doute un court métrage de 11 minutes intitulé « Example Show ».

Ce dernier montre un homme en train de courir, de jouer avec un ballon, de faire le moonwalk et de réciter face caméra un monologue issu de la pièce « Jules César » de Shakespeare et bien d’autres choses encore. La vidéo a été tournée en 2010 sur le campus de Netflix à Los Gatos, en Californie.

Selon plusieurs sources qui ont enquêté sur l’objectif de ce programme pour le moins expérimental, il s’agirait vraisemblablement d’un contenu test qui permet de vérifier la clarté du son et la qualité de l’image ainsi que la parfaite synchronisation des deux flux.

Netflix compte plus de 200 millions d’abonnés

En 2020, le géant américain du streaming a consolidé sa place de leader du marché en dépassant la barre impressionnante des 200 millions d’abonnés.

À la fin de l’année dernière, le nouveau record était établi à 204 millions. Évidemment, la pandémie et les confinements successifs mis en place aux quatre coins du monde ont été très favorables pour Netflix qui a annoncé le 19 janvier 2021 avoir engrangé 37 millions d'abonnements supplémentaires sur l’exercice qui venait de s’écouler, avec une augmentation de 8,5 millions en plus au quatrième trimestre.

L’expansion de la société américaine est juste folle. En 2018, elle comptait « seulement » 111 millions d’utilisateurs contre 203,7 millions précisément fin 2020. Il lui aura donc suffi de deux ans pour presque doubler son parc d’abonnés. Incroyable, n’est-ce pas ?

Plus d'articles
À lire aussi