Ratched : que faut-il attendre de la nouvelle série Netflix de Ryan Murphy ?

L’une des nouvelles séries de la rentrée se trouve sur Netflix. Il s’agit de Ratched, préquel du film Vol au-dessus d’un nid de coucou, réalisé par Ryan Murphy et porté par Sarah Paulson.

Sarah Paulson dans la série Ratched. Crédit : Saeed Adyani Netflix

Ryan Murphy, créateur des séries American Horror Story, American Crime True Story et Glee, revient en cette rentrée 2020 avec Ratched. Personnage mythique et autoritaire au côté de Randle Patrick McMurphy (interprété dans le film par Jack Nicholson), l’infirmière Mildred Ratched en a fait pâlir plus d’un. Sa personnalité froide au sein d’un hôpital psychiatrique de l’Oregon est mise en scène dans cette salve de huit épisodes sur la plateforme Netflix.

Cette lecture du personnage se déroule en 1947 et explore la personnalité complexe de Ratched, les secrets que renferme l’établissement et les histoires du personnel et de leurs patients.

Comme American Horror Story (dont on sent l’influence dans la bande-annonce), la série propose une ambiance lourde et pesante, presque horrifique. Tandis que les couleurs claires des costumes extravagants contrastent avec la lumière et les décors sombres des lieux. Si le côté mise en scène s’avère assez prometteur, qu'en est-il des motivations et des personnages ?

Ratched, les origines du personnage

Hollywood a une fâcheuse tendance à recycler ce qui a autrefois fonctionné. Et la télévision n’est pas en reste. Adaptations de films en séries ou de romans à succès, les créateurs de séries puisent leur inspiration dans le passé. Ratched ne déroge pas à la règle.

Cependant, comme le souligne si bien le site Allociné « En réalité, l’association avec l’univers Vol au-dessus d’un nid de coucou n’est pas évidente au premier coup d’œil, prévient le site. Les créateurs de la série utilisent davantage ce lien comme un prétexte pour offrir une tragédie sur la nature humaine, ses espoirs fauchés, ses désirs inavoués et le conflit intérieur pour ensevelir l’autre visage, celui tant redouté ». Comme si l'intérêt principal de la série était d’offrir un personnage féminin important à l’heure où ces derniers sont souvent délaissés dans le paysage télévisuel d’aujourd’hui.

En revanche, on peut espérer beaucoup de la performance de Sarah Paulson, actrice fétiche de Ryan Murphy. Habituée aux rôles sombres et intenses, l’actrice marche dans les pas de son interprète originale, Louis Fletcher, encensée et récompensée aux Oscars pour sa performance mythique. Néanmoins, pas de quoi décourager la principale intéressée, comme elle l’a fait savoir à nos confrères de 20 minutes : « J’ai revu le film avant le tournage. J’ai hésité parce que j’ai pensé “pourquoi devrais-je avoir en tête cette interprétation sans doute parfaite?” [...] La tâche me semblait difficile. Et puis après je me suis dit que ce serait irrespectueux de ne pas le revoir ». Si pour certains fans de l’œuvre originale succéder à Louise Fletcher s’annonce impossible, Sarah Paulson soulève pourtant un point intéressant : « C’est très rare en tant qu’acteur d’avoir l’occasion d’avoir une performance qui existe et de faire l'ingénierie inverse, de se retrouver au début et d’avoir la fin dans son esprit ».

L’actrice et Ryan Murphy ont donc souhaité offrir une vision nuancée du personnage et de dérouler son parcours pour tenter de comprendre les dessous de son caractère si froid. Succéder à l’œuvre de Milos Forman, sortie en 1975, n’est pas une mince affaire. En attendant de pouvoir vous faire votre propre avis dès sa sortie vendredi 25 septembre, découvrez la bande-annonce en tête d’article.

Plus d'articles
À lire aussi