The Walking Dead : 10 choses à savoir sur la série de zombies

La série The Walking Dead, connue pour son univers post-apocalyptique peuplé de zombie, a conquis de nombreux fans à travers le monde. Aujourd’hui dans le cœur de millions de téléspectateurs, The Walking Dead a de nombreux secrets encore méconnus. Pour les découvrir, voici 10 choses à savoir sur la série de zombies.

The Walking Dead est une série télévisée créée par Frank Darabont et Angela Kang. Elle a été diffusée pour la première fois sur la chaîne américaine AMC, le 31 octobre 2010, le soir d’Halloween. Une date qui n’a pas été pas choisie au hasard puisque l’histoire se déroule dans un monde post-apocalyptique rempli de zombies.

À voir aussi

The Walking Dead retrace le parcours de Rick Grimes, un homme qui sort du coma et découvre que la population a été ravagée par une épidémie qui transforme les humains en zombies. Il devient rapidement le chef d’un groupe de rescapés, avec qui il va tenter de survivre face aux morts-vivants.

Crédit photo : AMC

Diffusée en France depuis 2011, The Walking Dead a également intégré les programmes de la plateforme de streaming Netflix. Actuellement, la série comporte 10 saisons, et une onzième est en cours de production. Grâce à son succès grandissant, des millions de personnes suivent aujourd’hui les aventures des rescapés. Pour parfaire votre culture autour de cette série hors du commun, voici 10 choses à savoir sur The Walking Dead.

The Walking Dead est tirée d’une bande dessinée

À l’origine, The Walking Dead est une bande dessinée créée par les auteurs Charlie Adlard et Robert Kirkman. Cette série de comics américains produite en noir et blanc est composée de 33 tomes. Si la série télévisée ne suit pas fidèlement l’intrigue des livres, les principaux événements sont tout de même retranscrits.

Crédit photo : Image Comics

Cependant, quelques éléments ont été modifiés dans la série. Une façon pour les créateurs de surprendre les fans des livres et d’adapter l’histoire sur un autre support, la télévision, qui nécessite un rythme de narration différent.

Le dernier tome de la saison, intitulé « Épilogue », est sorti début 2020. L’occasion de savoir en le lisant, le dénouement de l’histoire.

Au départ, The Walking Dead a été conçue comme une mini-série

Avant que The Walking Dead soit diffusée sur AMC, elle avait été proposée à la chaîne NBC. Cependant, cette dernière souhaitait que l’histoire soit adaptée en série policière, dans laquelle Rick enquêterait chaque semaine sur une affaire de meurtre liée à des zombies.

Au début de sa production, The Walking Dead ne devait durer qu’une seule saison. Tous les personnages devaient mourir pendant l’explosion du CDC (Center for Disease Control) à Atlanta. Pourtant, la série a connu un grand succès très rapidement, ce qui a poussé les producteurs à la continuer.

The Walking Dead a connu des audiences incroyables

Dès la diffusion des premiers épisodes, The Walking Dead a connu un véritable succès aux États-Unis. Le tout premier épisode a rassemblé 5,3 millions d’Américains, un record pour la chaîne télévisée AMC. En moyenne, les six premiers épisodes ont regroupé 5,2 millions de téléspectateurs, et c’est à partir de la saison 3 que la série a commencé à battre de vrais records d’audience. Elle a rapidement dépassé les 10 millions de fans.

Lors du lancement de la saison 5 en 2012, le record d’audience a été atteint puisque la série a rassemblé 17,3 millions de téléspectateurs. À cette occasion, The Walking Dead a reçu le trophée du record historique de retransmission non sportive sur AMC.

Daryl n’existe pas dans la bande dessinée de The Walking Dead

Daryl Dixon est devenu l’un des personnages incontournables de la série. Cependant, il ne figurait pas dans la bande dessinée d’origine. Le personnage a été créé spécialement pour l’acteur qui l’incarne, Norman Reedus. Ce dernier avait auditionné pour le rôle de Merle, qui a finalement été obtenu par Michael Rooker.

Crédit photo : AMC

Cependant, les producteurs ont tellement aimé la prestation de Norman qu’ils ont décidé de l’intégrer dans la série en lui créant un rôle sur-mesure. C’est ainsi que le mythique Daryl est né.

The Walking Dead a des références à Breaking Bad

Tout au long de The Walking Dead, les épisodes sont truffés de clins d’œil faisant référence à la série Breaking Bad. Par exemple, la voiture que Glenn conduit dans le deuxième épisode de la saison 1 est la même que celle conduite par Walter Junior dans Breaking Bad.

Dans la saison 2 de The Walking Dead, Daryl révèle que son frère Merle était dealer avant l’épidémie. Lorsqu’il ouvre son sac pour chercher des médicaments, on aperçoit des petits cristaux bleus, de la même couleur que la célèbre méthamphétamine confectionnée par Walter White dans Breaking Bad.

Crédit photo : AMC

Pour accentuer cette référence et ne laisser aucune chance au hasard, Daryl décrit son fournisseur comme étant « un petit junkie blanc » qui s’était adressé à Merle en disant « bitch ». En quelques mots, la description parfaite de Jesse Pinkman, l’acolyte de Walter White.

Avec tous ces indices, des fans ont émis l’hypothèse que The Walking Dead et Breaking Bad se dérouleraient dans le même univers, mais à des moments différents. Selon eux, Breaking Bad serait une sorte de prequel à la série de zombies, et le « Blue Sky » serait l’élément déclencheur de l’épidémie. Cette théorie a même été validée par le créateur de la série, qui l’a trouvé réaliste.

Le mot « zombie » n’est jamais prononcé dans The Walking Dead

Pour tout le monde, The Walking Dead est une série peuplée de zombies. Cependant, ce mot n’est jamais employé pour désigner les créatures qui règnent à Atlanta. Pour parler d’elles, les rescapés les nomment les marcheurs, les rôdeurs ou encore les mordeurs.

La règle de ne jamais employer le mot zombie a été établie par Robert Kirkman, auteur de la bande dessinée. En effet, il a souhaité créer un univers où les films de zombies n’existaient pas, pour que les personnages n’aient jamais vu ces créatures et ne connaissent pas de tactiques pour se défendre. Ce détail explique la rapidité de la propagation de l’épidémie et les réactions parfois improbables de certaines victimes.

Il faut suivre une formation pour incarner un zombie

Tous les acteurs et figurants qui incarnent des zombies dans The Walking Dead doivent suivre un entraînement très précis, qui est dirigé par l’équipe du film.

Crédit photo : AMC

Cette formation a pour but de tourner des scènes les plus réalistes possible, afin de paraître crédible à l’écran. Lors de cet entraînement, les acteurs apprennent à se déplacer comme un zombie, en avançant lentement et les bras ballants. L’instruction donnée est de « ressembler à quelqu’un sortant d’un bar à 2 heures du matin ».

Les grognements poussés par les rôdeurs sont quant à eux ajoutés en post-production. Ainsi, les acteurs doivent rester silencieux pendant le tournage, afin de ne pas pousser de cris inadéquats, qui pourraient déstabiliser les autres.

La viande humaine de The Walking Dead est en réalité… du jambon

Dans The Walking Dead, de nombreux zombies réussissent à attaquer des humains et n’hésitent pas à les dévorer. De toute évidence, la production n’emploie aucun cannibale, et les créateurs ont usé de stratégies pour représenter la chaire humaine le plus fidèlement possible à l’écran.

Pour remplacer la viande humaine, les acteurs mangent donc du jambon. Durant les premières saisons, les tranches étaient recouvertes de sauce barbecue afin d’en améliorer le goût et de représenter le sang. Cependant, la sauce ruinait le maquillage des acteurs et a finalement été supprimée.

Des heures de maquillage sont nécessaires pour les zombies

Pour représenter les zombies, de nombreux maquilleurs et prothésistes sont employés dans The Walking Dead. Parmi leurs accessoires, ils utilisent du latex et de la poudre de bébé afin de donner un aspect ridé et flétri à la peau, et du maquillage comestible est appliqué autour de la bouche.

Crédit photo : AMC

Au fur et à mesure que la série avance, le physique des zombies évolue. Les rôdeurs se dégradent : leurs vêtements sont de plus en plus déchiquetés, leur peau pourrit d’une saison à l’autre et elle devient plus grise, afin de montrer l’avancement de leur décomposition. Dans le même esprit, le générique de la série évolue lui aussi au fil des saisons, puisqu’il est de plus en plus délabré.

The Walking Dead a de nombreux produits dérivés

On ne compte plus le nombre de produits dérivés créés depuis le lancement de la série : figurines, vêtements, jeux vidéo, goodies… The Walking Dead est devenue une référence mondiale et un univers adoré par les plus grands fans.

En plus des produits matériels, il existe également des escape game sur le thème de The Walking Dead, où il faut tenter de s’évader d’une pièce pour survivre à l’attaque des zombies. D’autres établissements ont décidé de prendre la série plus au sérieux, en donnant des cours et des astuces pour survivre en cas d’attaque de zombies. À l’université de Californie-Irvine, il est possible de participer à des entraînements contre les zombies et d’apprendre des manières de survivre. Les cours sont offerts et dispensés par des professeurs de sciences.

Enfin, de nombreux médias ont rédigé des articles pour délivrer des conseils et apprendre à se défendre en cas d’attaque de zombies. En plus d’être un divertissement, The Walking Dead a donc une grande utilité, dans le cas où une épidémie dégénérerait.

Plus d'articles
À lire aussi