« Very Nice » : l'office du tourisme du Kazakhstan s'empare du célèbre slogan de Borat dans son spot publicitaire

Depuis sa sortie vendredi 23 octobre, le second volet des enquêtes du journaliste Borat, Borat Subsequent Moviefilm (simplement Borat 2 en France), fait un carton sur Amazon Prime Video. Quatorze ans après son premier volet, ce second succès marque aussi la réconciliation entre le Kazakhstan et Sacha Baron Cohen.

Borat. Crédit : Amazon Prime Video.

En 2006, les sketchs du comédien et humoriste britannique Sacha Baron Cohen, adepte des caméras cachées, sont adaptés en version longue au cinéma. Carton et renommée planétaire, le film met en scène le journaliste fictionnel Borat Sagdiyev, personnage regroupant tous les stéréotypes du pays.

Potache, parfois trash et très second degré, le film porté par Sacha Baron Cohen caricaturait excessivement le Kazakhstan comme un pays barbare, xénophobe et arriéré. En somme, des représentations qui n’ont pas du tout plu aux responsables du pays, et pour cause.

Depuis, c’était tendu entre le comédien et le Kazakhstan, qui rejetait le film. Cependant, les tensions sont apaisées puisque l’office de tourisme du pays vient de faire un sacré coup de pub ingénieux pour le pays aux steppes.

Un spot publicitaire sur le tourisme kazakh...

C’est un sacré numéro que vient de réaliser savamment l’office de tourisme du Kazakhstan. Enterrée la hache de guerre, le pays adopte finalement la méthode Borat. Le succès mondial du film ne pouvant que bénéficier à l’attractivité du pays.

Ainsi, dans la vidéo promotionnelle pour le tourisme Kazakh, et publiée sur la chaîne Youtube Kazakhstan Travel, une référence en particulier à Borat ne manque pas. Le fameux « Very Nice » (très sympa, très agréable) du personnage est ainsi repris tout au long de la vidéo pour dénommer les nombreux sites et trésors touristiques que regorge le pays.

D’abord réticent, Kairat Sadvakassov, vice-président de l’office de tourisme du pays racontait au New York Times s’être laissé séduit par l’idée scénaristique de deux fans. « En cette période de Covid-19, alors que les budgets touristiques sont suspendus, cela a été une bonne chose de voir le pays évoqué dans les médias. Pas de la meilleure façon, mais cela fait plaisir que l’on parle de nous », admet-il.

… grâce au personnage de Borat

L’idée ingénieuse nous vient d’un Américain, Dennis Keen, ayant fait un échange scolaire dans le pays il y a quelques années et de son collègue Yermek Utemissov. Dès lors, dans cette courte vidéo, en guise de spot publicitaire, on y découvre les recoins et grands sites du pays avec à chaque fois, le fameux slogan « Very Nice » pour souligner la beauté des lieux.

Un spot qui fonctionne et qui laisse découvrir de plus beaux décors que ceux, fictifs et inventé, du film Borat. Carton plein pour l’office de tourisme du Kazakhstan puisque la vidéo, postée le 25 octobre, a déjà été visionnée 375 000 fois.

Sacha Baron Cohen semble ravi de ce changement positif, lui qui indiquait que « le Kazakhstan du film n’a rien à voir avec le vrai pays ». Le comédien expliquait d’ailleurs à l’époque le choix de ce pays : « J’ai choisi le Kazakhstan parce que c’était un endroit dont presque personne aux États-Unis ne savait rien, ce qui nous a permis de créer un faux monde, comique et sauvage. Avant d’ajouter, le vrai Kazakhstan est un beau pays avec une société moderne et fière, le contraire de la version de Borat ».

Voilà qui est rétabli.

Plus d'articles