Haut de 116 mètres, voici le plus grand arbre du monde et vous en approcher pourrait vous conduire en prison

Bouton whatsapp

Le plus grand arbre du monde, dont l’âge est estimé entre 600 et 800 ans, est interdit au public. Les randonneurs et curieux risquent en effet une amende et une peine de prison s’ils s’en approchent.

Un sequoia du Yosemite National Park. Crédit : Bartfett/ iStock

À voir aussi

Ce séquoia à feuilles d’if est le plus grand arbre du monde et mesure 116 mètres de haut. Il est situé dans le parc national de Redwood, dans le nord de la Californie, aux États-Unis. Découvert en 2006 par deux naturalistes du pays, Chris Atkins et Michael Taylor, Hyperion, le nom qui a été donné au séquoia, est au centre de convoitises.

La position de cet arbre géant fut d’abord tenue secrète pour éviter la présence humaine aux alentours et sa possible dégradation engendrée par l’affluence. Mais en 2010, sa localisation précise fut dévoilée sur internet, entraînant depuis plus de curieux.

Une forte affluence qui a poussé les autorités du parc Redwood a prendre une mesure radicale : interdire tout accès à proximité immédiate de Hyperion.

Un espace naturel protégé dégradé par les déchets et excréments humains

Crédit : YayErnst/ iStock

Il faut dire que l’arbre, d’une hauteur équivalente à un terrain de foot, est désormais célèbre. Sa taille lui a permis de faire son entrée dans le prestigieux Livre Guinness en 2019. Cependant, pas question pour le parc de surfer sur cette renommée.

« Malgré ces difficultés d’accès, la popularité de l’arbre est allée croissant à cause de blogueurs, d’auteurs de voyage, de sites internet, ce qui a dévasté l’habitat naturel aux abords d’Hyperion », indique le parc Redwood sur son site.

Comme l’explique Leonel Arguello, le directeur des ressources naturelles du parc au média SFGate, des déchets tels que du papier toilette et des excréments humains ont été retrouvés dans cet espace naturel protégé. D’autres visiteurs ont même piétiné la base de l’arbre et l’ont dégradée, ajoute Leonel Arguello. « La forêt qui entoure Hyperion a été piétinée et endommagée par des randonneurs mal informés ».

Autant de mesures drastiques qui valent la peine d’être prises afin d’éviter toute approche vers l’arbre géant. Ainsi, les visiteurs qui souhaitent accéder à cette zone reculée du parc s’exposent à une amende de 5000 dollars (4880 euros) et une peine de six mois de prison, précise le site Associated Press.

Aux États-Unis, on ne plaisante pas avec les réserves naturelles.

Bouton whatsapp