Ces photos sous-marines coupées en deux par la surface proposent un point de vue unique

Le nom de David Doubilet ne vous sans doute rien. Pourtant, il a été l’un des premiers à plonger dans les mers et les océans du monde pour immortaliser le monde sous-marin. Il est notamment spécialiste des prises de vues qui montrent simultanément le dessus et le dessous de la surface de l’eau.

Crédit : David Doubilet

À voir aussi

De la baie de Kimbe, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, recouverte de coraux, aux icebergs de l'île de Danco, en Antarctique, les photo du livre de David Doubilet, intitulé «Two Worlds : Above and Below the Sea», dévoilent les divers écosystèmes qui se trouvent de part et d'autre de la surface de l'eau. L'ouvrage de 128 pages publié par la maison d’édition Phaidon présente 70 des plus belles images issues des 50 ans de carrière de David Doubilet. Pour rappel, le photographe américain originaire de New York a parcouru le monde pendant des décennies et a été un véritable pionnier dans le domaine de la photographie sous-marine.

Une sélection de photos variées

La sélection de clichés est très variée en termes de date et de lieu, avec un bébé phoque duveteux se prélassant sur un glacier au Canada en 2011, un banc de carangues nageant au large des Îles Caïmans dans les années 90, et des requins de récif à pointe noire sous un coucher de soleil en Polynésie française en 2018. « Je veux créer une fenêtre sur la mer et les océans qui invite les gens à voir comment leur monde est lié à un autre monde qui entretient la vie et qui est caché de leur vue » a expliqué David Doubilet.

Vous souhaitez offrir cet ouvrage pour Noël ? Ce sera tout à fait possible car Two Worlds : Above and Below the Sea sortira début novembre et est déjà disponible en précommande chez Bookshop et Phaidon.

Voici quelques-uns des plus beaux clichés présents à l’intérieur :

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Crédit : David Doubilet

Source : Colossal