Instagram fait marche arrière et revient à l'affichage du flux par ordre chronologique

Bouton whatsapp

Lors d'une audition devant une sous-commission du Sénat mercredi, le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, a déclaré que l'entreprise travaillait sur une version de son flux qui afficherait les posts des utilisateurs dans l'ordre chronologique de leur publication, contrairement à son algorithme de classement actuel qui trie les posts en fonction des préférences des utilisateurs.

Crédit : Brett Jordan

À voir aussi

Le flux trié algorithmiquement de l'entreprise, introduit en 2016, puis mis à jour en 2017 pour inclure des posts recommandés, est largement détesté par les utilisateurs qui préfèrent que leurs posts et ceux de leurs amis apparaissent dans leur feed en temps réel. Le système de fonctionnement actuel utilise l’intelligence artificielle pour créer ce qu'Instagram considère comme un flux plus personnalisé, basé sur l'activité des utilisateurs. Toutefois, ce dernier est resté généralement impopulaire parmi une grande partie d’entre eux, malgré les affirmations contraires de l'entreprise.

Adam Mosseri a comparu devant la sous-commission sénatoriale où il a été interrogé par les sénateurs sur les problèmes de sécurité concernant les enfants sur l'application, provoqués en partie par les révélations de la lanceuse d'alerte Frances Haugen, qui a fourni des documents internes d’Instagram au Wall Street Journal suggérant que la société était consciente que son application pouvait être potentiellement « toxique » pour les adolescents. « Ayez un peu d'empathie, prenez vos responsabilités » a lancé le sénateur Marsha Blackburn au représentant d’Instagram à la fin de l'audience.

Au cours de son témoignage, Adam Mosseri a proposé la création d'un organisme qui déterminerait les meilleures pratiques en matière de traitement des données des enfants et de contrôle parental afin d'assurer la sécurité des enfants en ligne. L’objectif est de prendre en compte les contributions des parents, des régulateurs et de la société civile, afin de créer des normes et des protections universelles.

En réaction à cette proposition, les sénateurs présents dans l’hémicycle ont semblé sceptiques quant à l'efficacité de cette nouveauté. « Le temps de l'autosurveillance est terminé » a déclaré le sénateur Richard Blumenthal, qui a demandé des mesures de sécurité en ligne pour les enfants afin de répondre aux préoccupations concernant Instagram. Selon lui, la législation en la matière doit être plus stricte et concerner toutes les plateformes.

Crédit : Dreamstime / TNS

Instagram travaille sur un contrôle parental

Mardi dernier, l’application Instagram a déployé la fonctionnalité « Take a Break » qu’elle a commencé à tester le mois dernier pour les utilisateurs des États-Unis et d'autres pays anglophones. Cette fonction, à laquelle il est possible de souscrire, invite les utilisateurs à interrompre l'utilisation de l'application après un certain temps d'utilisation. Des contrôles parentaux supplémentaires sur l'utilisation d'Instagram par les adolescents seront ajoutés l'année prochaine a fait savoir Adam Mosseri à ce sujet.

À propos de Take a Break, Richard Blumenthal a ajouté : « ce que vous avez suggéré jusqu'à présent est décevant. Cela ne va pas sauver les enfants des effets de dépendance de votre plateforme ».

Qu’en pensez-vous ?

Source : The Verge
Bouton whatsapp