Voici à quoi ressemble le premier taxi volant qui a survolé l'Île-de-France

Bouton whatsapp

Le premier taxi volant de France a effectué son tout premier vol mardi 22 mars. Mission réussie pour cet appareil qui pourra transporter des passagers pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Crédit : Volocopter

À voir aussi

On annonçait déjà un prototype en cours d’expérimentation en juin 2021. Les premiers tests du Volocopter s’étaient déroulés sans encombre avant son atterrissage à l’aéroport du Bourget, sans passager à bord. Un test réussi pour la société allemande Volocopter qui prévoit de mettre ses taxis volants à disposition lors des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Hier, mardi 22 mars, le même prototype Volocopter a décollé d’un aérodrome de Pontoise, dans le Val-d’Oise.

Un taxi volant prêt pour Paris 2024

À son bord, un pilote est parvenu à survoler sans problème l'Île-de-France avant de regagner l’aérodrome de Cormeilles-en-Vexin. Semblable à un hélicoptère, le taxi volant possède en lieu et place d’une grande hélice sur le dessus de l’engin dix-huit rotors de petite taille 100% électriques.

Le taxi volant a atteint une hauteur d’une cinquantaine de mètres en montant à la verticale, lentement. Dans le même temps, la RATP, partenaire du projet, était chargée de mesurer l’empreinte sonore à l’aide de capteurs acoustiques. « Il y a plus de 25 capteurs acoustiques, a renseigné Corine Fillol, responsable acoustique à la RATP, auprès de nos confrères de RTL. On cherche à mesurer l’empreinte sonore et tous ces capteurs vont nous donner ces informations ».

Selon les informations dévoilées, le bruit serait faible et une conversation serait audible au décollage. Ce qui n’est pas le cas dans les hélicoptères.

Si ce premier taxi volant a rempli sa mission, il ne lui reste plus qu’à tester « les vrais usages de cette nouvelle aviation », à savoir « la logistique, le transport médical, le transport d’urgence », rapporte Edward Arkwright, directeur général de Groupe ADP. De nouveaux tests avec ces transports doivent encore être effectués pour enfin, permettre le transport de passagers pour Paris 2024.

Bouton whatsapp