Elle regarde « Cauchemar en cuisine » avec Philippe Etchebest et reconnaît celle qui l'avait escroquée 8 ans auparavant

Bouton whatsapp

Reconnue par l’une de ses victimes, une participante de l’émission «Cauchemar en cuisine» avait été condamnée pour escroquerie.

On imagine sa (désagréable) surprise !

À voir aussi

Le 8 septembre dernier alors qu’elle regardait la télévision, Catherine Besson a reconnu, dans une séquence de « Cauchemar en cuisine », la femme qui l’avait arnaquée 8 ans auparavant.

Les bras lui en sont tombés.

Crédit photo : M6 / Capture d'écran

Elle reconnaît son arnaqueuse en regardant une BA de « Cauchemar en cuisine » à la télé

C’est dans une bande-annonce de la célèbre émission présentée par Philippe Etchebest que Catherine a ainsi aperçu Isabelle Punjot, celle qui lui avait volé son camping-car par le passé.

Cette dernière, aujourd’hui tenancière d’un restaurant à Argelès-sur-Mer, a en effet participé au programme phare de M6 pour tenter de redresser son établissement en difficulté.

Une participation qui ne passe pas aux yeux de sa victime !

« Je n’en suis pas revenue. C’est bien elle. Elle ose s’afficher », a ainsi déploré Catherine Bresson, dans les colonnes de la Charente Libre.

« Je vois qu’elle a été aidée par un grand chef comme Etchebest pour faire redémarrer son affaire qui ne marchait pas et va se faire tout payer par la production de M6 alors que moi, depuis huit ans, je n’ai jamais perçu les 30 000 euros de préjudice (…) j’accepte très mal cet affichage », a-t-elle ajouté, déçue et en colère.

Pour comprendre son courroux, il faut remonter aux années 2010 lorsqu’Isabelle Punjot s’est rendue coupable d’une série d’escroqueries dans tout l’hexagone.

À l’époque, elle louait des camping-cars sur le site internet Leboncoin mais ne les restituait jamais et disparaissait dans la nature avec les véhicules. Cette arnaque, dont le préjudice avait été estimé à environ 4 millions d’euros, lui avait valu une condamnation de 4 années de prison, dont 2 avec sursis.

Depuis, Isabelle Punjot a refait sa vie et s’est reconvertie dans la restauration, manifestement sans grande réussite comme le montre sa participation à l’émission culinaire, qui a finalement été déprogrammée en raison du décès d’Elizabeth II.

Contactée par La Charente Libre, Isabelle Punjot n’a pas cherché à cacher son passé mais aimerait passer à autre chose, invoquant le droit à l’oubli.

« Je savais qu’en passant à la télé, mon passé allait ressurgir (…) J’ai fait des erreurs, c’est vrai. Tout le monde ne peut pas être blanc comme neige. J’ai payé, et même lourdement pour ce que j’ai fait », a-t-elle ainsi rétorqué.

De son côté, M6 a déclaré que la chaîne ignorait le passé de la participante, affirmant que le casier judiciaire fourni par cette dernière était vierge.

Source : Charente Libre
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter