8 touristes retardataires abandonnés sur une île par le capitaine d'une croisière

Une croisière qui vire au parcours du combattant ! Huit passagers se sont retrouvés bloqués sur l’île de Sao Tomé-et-Principe, après que leur navire ait quitté le port alors qu’ils étaient en retard.

La ponctualité, c’est important ! Surtout pour le capitaine de croisière de la compagnie Norwegian Cruise Line qui n’a pas fait dans le sentimentalisme au moment de repartir d’une escale.

Le navire, actuellement en pleine croisière pour une période de 21 jours, a laissé quelques passagers à quai sur l’île de Sao Tomé-et-Principe. La raison ? Les huit passagers, six Américains et deux Australiens, étaient en retard pour remonter à bord.

“Nous attendions que les annexes viennent nous chercher parce que notre bateau était encore ancré au large du port, mais ils sont jamais venus nous chercher, nous sommes donc bloqués ici. Nous faisions une visite de l’île mais nous avons eu un problème lors de la visite et ils ne nous ont pas ramené à temps”, révèle Jay Campbell, l’un des passagers américains.

Prévenu du retard, le capitaine a refusé de laisser monter les passagers à bord alors qu’ils se trouvaient au pied du bateau encore ancré. Ils se sont alors retrouvés sur l’île sans argent, sans bagages, sans certificat de vaccination exigé par de nombreux pays africains et sans médicaments.

Parmi les passagers refoulés, on y trouve notamment une femme enceinte, une personne paraplégique et une autre personne souffrant de problèmes cardiaques. Une situation suscitant un scandale que la compagnie justifie par le respect des horaires : “Bien qu’il s’agisse d’une situation très malheureuse, les invités ont la responsabilité de s’assurer qu’ils reviennent au navire à l’heure indiquée”.

Crédit photo : iStock

Les touristes contraints de rattraper la croisière à leurs frais

La compagnie a précisé qu’elle restait en contact avec les passagers abandonnés afin d’assurer leur retour sur le bateau au prochain port d’escale. Cependant, ces derniers doivent rejoindre la prochaine escale, en Gambie, par leurs propres moyens.

Ainsi débute alors un vrai parcours de combattant pour les touristes qui peuvent compter sur Jay Campbell et sa compagne Jill, qui sont les seuls à avoir une carte Visa sur eux. Ils ont déjà dépensé plus de 4600 euros en nourriture et hébergement pour eux et les autres membres du groupe.

Si l’idée première était de rejoindre la Gambie, les passagers n’ont finalement pas pu rejoindre la croisière à temps à cause des conditions météorologiques. Ce n’est que mardi 2 avril, après quatre jours d’errance en Afrique, qu’ils ont pu retrouver leurs affaires à bord de la croisière lors de l’escale à Dakara ; au Sénégal. La compagnie a annoncé qu’elle rembourserait les passagers pour le voyage de la Gambie au Sénégal. Une chose est sûre : ces passagers se souviendront longtemps de leur croisière chaotique.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef