Il vit sur des bateaux de croisière depuis 23 ans et n'envisage pas de revenir sur la terre ferme

769partages
Bouton whatsapp

Voici le récit d'un homme qui a choisi de tout plaquer pour vivre sur des bateaux de croisière.

Lorsque vient l’âge de la retraite, on se sent soudain épris d’une liberté insoupçonnée et quoi de mieux que prendre le large à bord d’un navire sans jamais penser à rentrer sur la terre ferme.

Hélas, profiter de ses vieux jours de la sorte est un luxe que seuls quelques privilégiés peuvent se permettre.

C’est notamment le cas de Mario Salcedo !

Aujourd’hui semi-retraité, cet ancien financier américain de 70 ans vit en effet à bord de bateaux de croisière depuis… 23 ans.

Crédit photo : Pixabay

Il vit depuis 23 ans sur des bateaux de croisière

Ayant gagné beaucoup d’argent durant sa vie professionnelle, l’intéressé a ainsi fait le choix de prendre sa retraite dès l’âge de 47 ans pour pouvoir voyager le restant de ses jours.

C’est bien simple, à l’exception d’une parenthèse d’un an et demi liée à la pandémie de Covid-19, Mario Salcedo n’a jamais passé plus de deux jours sur la terre ferme, en 23 ans.

Et aujourd’hui, celui qui se considère comme « l’homme le plus heureux du monde » ne peut pas envisager sa vie ailleurs que sur les flots. Le voilà désormais libre comme l’air et amoureux de cette vie de croisière, laquelle lui permet de ne plus penser aux contraintes de sa vie d’avant.

Car s’il a beaucoup voyagé dans le cadre de son travail, il n’a en revanche jamais pu profiter réellement de ces escapades, en raison d’un emploi du temps de ministre. Une frustration qui n’est plus qu’un lointain souvenir aujourd’hui.

« Il y avait tous ces gens magnifiques sur la plage qui passaient un bon moment. Le seul problème, c’est que j’arrivais avec un costume-cravate et une mallette (…) Finalement, à 47 ans, j’ai quitté mon emploi. J’ai laissé beaucoup d’avantages et d’argent sur la table parce qu’à 47 ans, vous n’avez pas de droits acquis », a-t-il ainsi raconté au média américain Chicago Today.

Crédit photo : capture d'écran You Tube

La seule petite contrainte pour Mario Salcedo reste bien sûr financière car toutes ces croisières ont un coût et ses économies seules ne s’avèrent pas suffisantes.

C’est pourquoi, bien qu’il ait officiellement pris sa retraite il y a plus de 20 ans, il travaille de temps à autre depuis sa cabine, en gérant à distance des portefeuilles d’investissement pour des clients privés.

Bouton whatsapp