Taga, adorable petite chatte, est devenue la mascotte de la gare RER de Saint-Maur

Bouton whatsapp

Une gare de la banlieue parisienne a pour mascotte un… chat et c’est beaucoup trop mignon.

Si certains doutaient encore de la capacité qu’ont les animaux d’embellir nos journées, ceci devrait définitivement les convaincre.

Une chatte est devenue la mascotte de la gare de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) pour le plus grand bonheur des passants.

Fidèle au poste, Taga a en effet élu domicile dans cette station du RER A et sa simple présence a le don d’apaiser les voyageurs, pourtant soumis au stress quotidien des transports en commun.

Image d'illustration. Crédit photo : Istock

Une chatte devient la mascotte d’une gare

L’adorable boule de poils est aujourd’hui une véritable star dans la ville. Une célébrité naissante qu’elle doit aux réseaux sociaux, depuis que le compte twitter officiel du RER A lui a rendu hommage à travers deux tweets viraux, postés le 23 février dernier.

Malgré les apparences, cette chatte tigrée n’est pas un animal errant. Elle appartiendrait à une famille qui habite à proximité de la gare selon la SNCF et nos confrères du Parisien.

Pour les habitués de la station, sa présence est devenue normale, à tel point que Taga fait presque partie des meubles aujourd’hui.

Ainsi, il n’est pas rare de la voir se faire caresser par les voyageurs ou le personnel lorsqu’elle se prélasse au chaud sur les comptoirs ou les tourniquets.

Au fil du temps, elle est devenue le petit rayon de soleil des usagers et croiser son regard au quotidien illumine les journées, même les plus moroses.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.