Elle parvient à échanger une épingle contre... une maison !

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, Demi Skipper est une jeune femme qui a de la suite dans les idées. Pour devenir propriétaire d’une maison, elle a décidé de procéder à du troc. Et dire que tout est parti d’une épingle !

Si on vous propose d’échanger votre maison contre une épingle, que feriez-vous ? Sauteriez-vous sur cette occasion en or d’avoir une épingle rien qu’à vous ? Bien évidemment que non, puisque votre maison a bien plus de valeur qu’une simple épingle. Pourtant, c’est bien à partir d’une épingle que Demi Skipper, une TikTokeuse américaine, a réussi à devenir propriétaire d’un bien immobilier.

En mai 2020, plongée en plein confinement, la jeune femme se lance ce défi fou de devenir propriétaire exclusivement en passant par le troc, donc sans dépenser un dollar. Elle se donnait alors cinq ans pour parvenir à son objectif. Finalement, il ne lui a fallu que 18 mois pour l’atteindre.

Crédit photo : Demi Skipper

En un an et demi, Demi Skipper a procédé à 28 échanges successifs. Cet enchaînement de troc a donc commencé avec une simple épingle à cheveux, échangée contre des boucles d’oreilles. Pour ses échanges, Demi Skipper utilise différentes plateformes comme Facebook Marketplace, Craigslist (l’équivalent de Leboncoin), eBay ou encore TikTok.

De l’épingle à la maison, des trocs en pagaille

Au fur et à mesure, chaque objet obtenu redevient un objet d’échange. Les boucles d’oreilles deviennent des verres, puis un aspirateur, puis un snowboard, puis une Apple TV, etc… Parmi les objets les plus loufoques, elle a notamment été propriétaire d’un minivan qui failli rendre l’âme. Elle a également eu une mini-Cooper, une Mustang, une Jeep, une cabane et même trois tracteurs.

Progressivement, la jeune femme est donc parvenue à augmenter la valeur de chaque bien qu’elle possédait afin de la mener tranquillement sur le chemin de sa maison. Dans le troc, l’argent sort tellement de l’équation que les deux protagonistes de l'échange ne sont motivés que par un besoin précis, ce qui permet un écart plus ou moins important entre la valeur marchande des deux objets.

Crédit photo : Demi Skipper

Le 28ème échange a donc été le bon pour Demi Skipper, devenue propriétaire d’une maison à San Francisco. Elle et son mari ont prévu d’y loger et de la rénover, mais là aussi dans un but précis. Le couple ne compte pas s’installer durablement et aimerait le céder à une personne dans le besoin. Pour boucler la boucle, Demi Skipper aimerait céder sa maison en échange… d’une épingle à cheveux !


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef