« J'ai crié et je suis partie » : cette femme a eu la peur de sa vie en tombant nez à nez avec un serpent dans son garage

563partages
Bouton whatsapp

Stupeur dans le Loir-et-Cher, une jeune femme est tombée nez à nez avec un… serpent dans son garage.

Elle a eu la peur de sa vie !

Alors qu’elle se trouvait dans son garage, Katelyne Segard, une habitante de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), a eu la surprise de tomber nez à nez avec une… couleuvre.

Une belle frayeur dont elle se serait bien passée !

Crédit photo : Katelyne Segard

Elle tombe nez à nez avec une couleuvre d'1m 50 dans son garage

La drôle de rencontre a eu lieu le 10 mai dernier et nul doute que la jeune femme en fait encore des cauchemars, tant elle a été effrayée.

« J’étais avec Ambre, ma fille de 2 ans et demi. Je venais mettre du linge dans le sèche-linge et j’ai entendu un bruit au niveau d’une étagère sur laquelle se trouvait de la quincaillerie. J’ai tourné la tête pour regarder d’où ça venait et là, grosse frayeur. J’ai vu face à moi, à hauteur de visage, à environ 1,70 mètre, un énorme serpent », a-t-elle raconté à nos confrères du mainelibre.fr

« J’ai crié et je suis partie. J’ai appelé mon conjoint François. Nous avons téléphoné aux pompiers puis il est resté à la surveiller. Il a réussi à la prendre en photo », a-t-elle précisé.

Une fois sur place, les pompiers ont réussi à capturer la couleuvre puis l’ont mesurée. Celle-ci faisait « entre 1,50 et 1,60 mètre ».

Crédit photo : Katelyne Segard

« Ils ont ensuite retourné tout le garage parce qu’elle attendait des petits. Elle était d’ailleurs certainement venue pondre chez nous mais aucun œuf n’a été trouvé. Je pense qu’elle est venue se mettre au frais. Il faisait très chaud ce mardi », a par ailleurs expliqué Katelyne.

« Je crois que plus jamais je ne retournerai dans mon garage. Nous habitons en campagne, près d’un champ en friche. J’ai peur de tomber sur d’autres serpents. Je n’en ai pas dormi de la nuit. Elle était vraiment impressionnante. Tellement que j’ai pensé qu’il s’agissait d’un serpent qui s’était échappé de chez un particulier. Elle était assez agressive. J’ai demandé aux pompiers si une couleuvre pouvait être dangereuse pour des enfants en bas âge. Ils m’ont dit qu’a priori non, sauf si elle venait pondre », a-t-elle également confié.

Plus de peur que de mal donc pour la jeune maman qui n’est pas rassurée pour autant. Il faut dire que la perspective de croiser d’autres serpents à l’avenir ne l’enchante guère et on peut le comprendre.

Quant à la couleuvre égarée, les pompiers l’ont relâchée dans la nature car il s’agit d’une espèce protégée.

Bouton whatsapp