Un photographe survit à la morsure mortelle d'un mamba noir alors qu'il réalise des portraits de serpents

Le photographe Mark Laita a une carrière qui s'étend sur plus de 20 ans durant laquelle il a travaillé avec des marques prestigieuses comme Apple et BMW. Pratiquant sa passion dans différents domaines, il a décidé de réaliser un projet intitulé « Serpentine » où il photographie une grande variété de serpents colorés. Intrigué par leurs corps contorsionnés et leurs peaux colorées, la série est une évolution naturelle de son travail, qui l'a également vu capturer des créatures marines.

Crédit : Mark Laita

Pour Serpentine, qui est également devenu plus tard un livre de photos, Mark Laita a visité des zoos et a rendu visite à des éleveurs et des collectionneurs privés à travers les États-Unis et l'Amérique centrale. Il a sélectionné ses sujets en fonction des espèces qu’il jugeait les plus fascinantes, essayant souvent d’immortaliser les serpents juste après qu'ils aient perdu leur peau et muer afin que les couleurs de leur robe soient les plus vives et rayonnantes possibles.

Les propriétaires de chaque spécimen l'aidaient à poser les serpents sur un morceau de velours noir, ce qui permettait de créer un instant calme et pratique pour prendre une cliché qui mettrait en valeur les reptiles. L'arrière-plan sombre donne également à l'œil l’opportunité de se concentrer sur la forme, la texture et la couleur de l'espèce. « En le plaçant sur un fond noir, il supprime toutes les variables. S'il s'agit d'un serpent rouge en forme de huit, tout ce que vous avez, c'est cette trace de couleur rouge » a expliqué Mark Laita sur son site officiel, où il a partagé les photos réalisées pour la série Serpentine.

Bien sûr, comme vous pouvez l’imaginer, un tel projet n’est pas sans risque car de nombreuses espèces capturées sont très venimeuses. Et bien que le photographe n’ait pas peur des serpents (il en attrapait déjà à la main pendant son enfance, ndlr), il s’est quand même fait une énorme frayeur à l’occasion de ces rencontres pour mener à bien Serpentine. En effet, alors qu'il photographiait un mamba noir, l’un des serpents les plus dangereux de la planète, dans une réserve en Amérique centrale, le serpent mortel l’a mordu.

Crédit : Mark Laita

Mark Laita a été mordu par un serpent extrêmement dangereux alors qu’il prenait une photo

« C’était un serpent très docile. Il s'est juste déplacé près de mes pieds à un moment donné, le manipulateur a apporté son crochet pour le déplacer et par inadvertance, il a arraché le cordon de mon appareil photo ce qui a effrayé le serpent. Très rapidement, il m’a attaqué et m’a mordu a un endroit stratégique et très dangereux : l'artère au niveau de mon mollet » se souvient Mark Laita. Miraculeusement, il a survécu à la morsure.

Pour rappel, le venin du mamba noir est mortel et peut potentiellement tuer une personne adulte en moins de 45 minutes. Plus étonnant encore, le photographe était tellement concentré sur sa photo qu’il n'a pas tout de suite réalisé qu'il avait été mordu jusqu'à ce que le propriétaire le lui fasse remarquer le sang qui coulait le long de sa jambe. Sur le moment, après s'être senti bien pendant 20 minutes, il a décidé de ne pas se faire soigner. Cette erreur aurait pu lui être fatale car même des heures plus tard, il aurait pu connaître des complications. Finalement, ce n’est que le lendemain qu'il a trouvé dans sa carte mémoire une photo (la dernière de l'article, ndlr) du moment précis de la morsure du mamba noir.

« C’était soit une morsure sèche sans venin, ce qui est rare, soit j'ai saigné si abondamment que le sang a fait sortir le venin. Tout ce que je sais, c'est que j'ai été malchanceux d'avoir été mordu mais très chanceux d'avoir survécu, et d'avoir pris sans le savoir une photo de l’instant de la morsure » a-t-il expliqué dans une interview.

Voici les plus belles photos de la série Serpentine, et le cliché de la morsure en question :

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Crédit : Mark Laita

Source : My Modern Met
Plus d'articles
À lire aussi