Il part acheter un sandwich et gagne 5 millions de dollars sur le chemin

Bouton whatsapp

Parfois, ça vous arrive d'avoir de la chance… et puis il y a ceux qui en ont VRAIMENT, à l'image de cet Américain qui a sans doute eu la meilleure décision spontanée de sa vie. On vous explique tout.

Un sandwich et 5 millions de dollars, s'il vous plaît

Le Loto nourrit les fantasmes de bien des citoyens et ce depuis toujours : les jeux d'argent n'ont jamais perdu en popularité et il n'y a rien de plus enthousiasmant et encourageant de voir quelqu'un gagner le gros lot. Prenez le cas de cet Américain de 44 ans, de Port St. Lucie en Floride : il se nomme Travis Hall et avait tout simplement… faim.

Alors, ni une ni deux, il est parti acheter un sandwich à l'épicerie Publix, non très loin de chez lui. Arrivé à la caisse avec son précieux met, il se laisse tenter par un ticket à gratter à 20 dollars tout de même. Une bonne décision, puisque celui-ci était gagnant : "je ne savais pas qu'il allait se transformer en un gain de 5 millions de dollars !" explique-t-il aux responsables de l'État. Et en même, qui l'aurait cru ?

De l'argent aussi pour l'épicier

Toutefois, Travis Hall n'est pas revenu avec son sandwich et la bonne nouvelle à annoncer à sa conjointe tout de suite : il n'a su qu'après coup qu'il était millionnaire. "Après avoir attendu des jours pour gratter le ticket, je l'ai remis à ma femme. Mes mains tremblaient face à ce que je voyais", avoue-t-il. On le comprend, la récompense a de quoi changer des vies entières.

Si lui et sa famille sont donc les grands chanceux de l'histoire, il faut savoir que le tenant de l'épicerie Publix, qui lui a vendu le ticket, a aussi reçu sa part du gâteau : une généreuse commission bonus de 10 000 dollars pour le traitement de la transaction. Comme ça, absolument tout le monde est content : de quoi attirer les superstitieux dans la boutique !

Crédit image : iStock


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Max C.

Journaliste