Un homme a demandé le divorce car sa femme lui cuisinait des nouilles instantanées à tous les repas

1 201partages
Bouton whatsapp

Au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner, l’épouse de cet homme lui cuisinait des nouilles instantanées. Une habitude que l’homme ne supportait visiblement plus au point de demander le divorce.

Crédit : wachira aekwiraphong/ iStock

C’est le quotidien indien The New Indian Express qui rapporte l’information dans son édition. Le 27 mai dernier, un juge principal de district, ML Raghunath, racontait la drôle d’affaire lors d’une conférence de presse devant un tribunal de Mysore, une ville du sud-ouest de l’Inde.

Le juge s’est occupé d’une affaire qu’il a lui-même surnommé le « Maggi case », en référence à la marque de nouilles instantanées que préparait l’épouse, Maggi noodles. Sans jamais donner la date du procès ou le nom des personnes impliquées, le juge Raghunath a livré quelques précisions, rapportées par le quotidien indien :

« Le mari a déclaré que sa femme ne savait pas comment préparer d'autres aliments que les nouilles Maggi. C'était des nouilles pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Il s'est plaint que sa femme était allée au magasin de provisions et n'avait apporté que des nouilles instantanées ». De quoi demander le divorce une bonne fois pour toute.

Un taux de divorce à 11% en Inde

Crédit : Balaji Srinivasan/ iStock

Le juge a raconté que le couple avait finalement divorcé par consentement mutuel selon l’India’s Special Marriage Act de 1954 permettant le divorce mutuel quand les deux partis vivent séparément pendant un an et acceptent de dissoudre le mariage.

Les divorces ne sont pas si répandus en Inde, pourtant Raghunath indique que « les cas de divorce augmentent considérablement au fil des ans. Les couples doivent rester ensemble pendant au moins un an avant de demander le divorce. S'il n'y avait pas une telle loi, il y aurait des demandes de divorce déposées directement depuis les salles de mariage ».

Le juge indique aussi que le taux de divorce est plus élevé dans les zones urbaines que dans les campagnes. Cela s’explique par le fait que les femmes des villes sont plus indépendantes financièrement et ont accès à l’éducation.

Quoi qu’il en soit, le nouveau divorcé aura tout le loisir de choisir ses repas à l’avenir.

Source : Insider
Bouton whatsapp