En Chine, un homme condamné à payer 6300 euros pour dédommager son ex-femme des tâches domestiques

914partages

Il y a quelques jours, en Chine, un tribunal a condamné un homme à verser 6300 euros à son ex-femme pour toutes les tâches domestiques qu’elle a effectué seule pendant toute la période où ils ont vécu ensemble. 

Crédit : ParentCo.

Ce verdict a été rendu possible grâce à une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Elle donne la possibilité au conjoint qui s’occupe des tâches ménagères et des enfants de recevoir une compensation financière en cas de divorce.

Concrètement, c’est un peu comme si l’ex-conjoint(e) qui ne faisait pas grand-chose dans le foyer remboursait son/sa partenaire pour tout le temps qu’elle/il a passé à cuisiner, élever les enfants ou encore faire le ménage. Et c’est justement ce qu’il s’est passé pour ce couple.

Madame Wang et Monsieur Chen se sont rencontrés en 2010 et ont démarré une histoire dans la foulée. En 2015, ils se sont mariés et ont eu un enfant avant que leur relation ne se dégrade quelques années plus tard. En 2018, ils décident de vivre séparément et vont finalement demander le divorce en 2020.

Chine : 6300 euros de compensation pour les tâches domestiques lors du divorce

En faisant jouer la nouvelle législation, Madame Wang a vu le tribunal populaire du district de Fangshan à Pékin ordonner à son mari de lui payer 50 000 yuans (soit 6300 euros). De plus, elle a demandé un partage des biens et a obtenu la garde complète de leur fils, dont elle s’est occupée seule pendant deux ans sans l’aide de Monsieur Chen.

La justice a également fait savoir que l’ex-mari devrait aussi s’acquitter d’une pension de 2000 yuans (soit 254 euros) à payer chaque mois. La somme peut paraître importante mais elle est bien loin des 153 000 euros qu'un Argentin avait du verser à son ex-épouse après 27 ans de mariage !

Crédit : LightField Studios / Shutterstock

Pour rappel, si les mœurs ont tendance à évoluer dans le bon sens, une étude de l’ONU affirme que les femmes effectuent encore 250% de tâches ménagères que leurs compagnons.

Selon Maître Zhong Wen, avocat spécialisé dans les divorces et basé la province chinoise du Sichuan, cette statistique suffit à expliquer pourquoi cette nouvelle loi est une avancée aussi bien sur le plan social que juridique.

Elle est importante car elle permet enfin de reconnaître le travail domestique, ce qui n’est habituellement jamais le cas. « Ceux qui s'occupent des travaux ménagers dans un mariage sont dévalorisés, l'effet le plus évident étant que leur capacité de survie dans la société et leurs compétences professionnelles vont probablement diminuer » déclare-t-il.

Qu’en pensez-vous ?

Source : France Info
Plus d'articles
À lire aussi