Italie : elle reçoit une réponse positive pour l'emploi de ses rêves... 37 ans après avoir postulé !

Bouton whatsapp

Nous le savons tous, au moment de chercher un emploi, la persévérance et la patience sont de qualités essentielles. Une Italienne a récemment battu tous les records en recevant une réponse 37 ans après l’envoi de sa candidature !

Crédit : Skuola

À voir aussi

En effet, Marcella Primiceri avait postulé pour travailler dans une école en 1985 et a eu un retour il y a seulement quelques mois. Originaire de la région des Pouilles dans le sud du pays, elle n’avait pas reçu de réponse à l’époque et ayant fait une croix sur ce potentiel travail, elle a été particulièrement surprise de cet événement incroyable. Et pour cause, depuis près d’une décennie, elle est installée en Allemagne.

Ce changement de vie a notamment été provoqué par le fait que sa région natale est l’une des plus pauvres du pays et les opportunités professionnelles ne sont pas nombreuses. « Je voulais offrir à mon plus jeune fils un meilleur avenir. Ma vie n’était pas facile. Il y avait beaucoup de problèmes, mais je n’ai jamais abandonné, j’ai toujours réussi à m’en sortir, à me battre pour mes enfants » a-t-elle déclaré à ce sujet, non sans émotion.

Tout a basculé il y a quelques mois, lorsque Marcella Primiceri a été recontactée par l’administration pour la candidature qu’elle avait envoyée il y a 37 ans et sans doute oublié depuis. Contre toute attente, l’administration italienne lui a enfin proposé un emploi. Elle raconte : « quand on m’a appelée, on m’a dit que j’étais inscrite sur la liste du personnel administratif et technique des établissements scolaires et des écoles spéciales gérés par l’État en tant que collaboratrice scolaire. Au début, j’ai cru qu’il me faisait marcher, mais ensuite il m’a mise en contact avec le syndicat. »

Crédit : Google Maps

Toujours croire en ses rêves

Comme quoi, il ne faut jamais abandonner ses projets et toujours croire en ses rêves ! Aujourd’hui, à 58 ans, elle travaille en tant qu’assistance scolaire dans une école hôtelière de la charmante ville de Brindisi, située sur la côte Adriatique de l’Italie. En plus de rentrer au pays et de retrouver sa famille, Marcella Primiceri goûte enfin au bonheur de travailler dans le domaine qu’elle espérait depuis tant d’années. « Même si cela fait plus d’un mois que j’ai commencé, cela ne semble toujours pas réel. C’est un grand frisson, un rêve que je n’aurais jamais pensé pouvoir réaliser » a-t-elle confié.

Incroyable, n’est-ce pas ?

Bouton whatsapp