Ce patron de restaurant a trouvé la punition la plus humiliante pour ces 8 personnes parties sans payer

2 862partages
Bouton whatsapp

Bien décidé à être payé ce qu’on lui doit, le patron d’un restaurant a pris les devants en publiant sur sa page Facebook la photo des huit amis partis sans payer.

Crédit : Le Golden Pub/ Facebook

À voir aussi

Huit personnes sont allées manger dans un restaurant de Saint-Quentin avant de partir de l’établissement sans payer, le jeudi 28 juillet. Une pratique douteuse appelée resto-basket dont la brasserie du Golden Pub a été victime. « Non le resto-basket n'est pas quelque chose de ‘cool’, ni de ‘marrant’ », s'insurge le patron dans une publication Facebook.

Le patron du restaurant n’a cependant pas souhaité déclarer forfait face à ce groupe sans scrupules. Le vendredi matin, au lendemain de l’incident, le restaurateur a tout simplement publié la photo du groupe d’amis pris sur les caméras de surveillance de l’établissement. Tout en ayant pris le soin de cacher leur visage… avec des emojis ‘caca’. « [...] Hélas pour eux, [ils ont] été filmés et pris en photos par nos systèmes de surveillance ».

« Nous avons toutes les données sur vous »

Crédit : Prostock-Studio/ iStock

Le restaurateur en colère ne compte pas s’arrêter là, comme l’a raconté Le Courrier Picard. Le patron du Golden Pub a en effet lancé un ultimatum au groupe d’amis en publiant, pour le moment, leur visage caché, accompagné d’une note d'intention :

« Quel dommage que vos parents ou vos proches, puissent vous identifier sur nos réseaux (qui sont assez fournis localement hein, tout de même), et se rendent compte que finalement, vous méritiez bien vos identifications en tant que petits cacas.

Parce que les petits cacas sur les visages, ça va bien 5 minutes pour qu'ils puissent eux-mêmes se reconnaître; nous laissons à ces sympathiques individus (qui pensent qu'on travaille tous pour rien et qu'on peut se faire plaisir avec le labeur des autres), deux jours afin de venir régler leur grosse ardoise ».

Le restaurateur laisse donc deux jours aux clients pour revenir payer la note sous peine de sanctions : « Sous les petits cacas, on voit clairement vos visages, et nous diffuserons bien sûr largement ces derniers sur lesdits réseaux. Et on espère bien que cela pourra servir aussi à nos collègues de la restauration et du bar, ou à d'autres commerçants, à grave se méfier de vous ».

« La dernière étape sera bien entendu une plainte à vos noms et à vos images en Police, car oui, magie des réseaux et de l'informatique, nous avons toutes les données sur vous », prévient le gérant dont la publication a été partagée 800 fois.

Pour le moment, le Golden Pub n’a pas indiqué si les clients avaient finalement réglé la note.

Bouton whatsapp